Publicité.



EURE. Un commando composé de cinq individus encagoulés, gantés et vêtus de noir, a tenté d'emporter le coffre-fort du restaurant La Pataterie, situé parc des Saules à Val-de-Reuil. Mais l'arrivée rapide des policiers l'en a dissuadé.

Le commando d'hommes en noir voulait emporter le coffre-fort de la Pataterie à Val-de-Reuil


Publié le Mercredi 4 Septembre 2013 à 18:28 l Actualisé le 04/09 - 23:50


Les malfaiteurs ont sectionné les câbles téléphoniques qui desservent le quartier afin de neutraliser les alarmes (Photo info_sécurité, via Twitter)
Les malfaiteurs ont sectionné les câbles téléphoniques qui desservent le quartier afin de neutraliser les alarmes (Photo info_sécurité, via Twitter)
Il est un peu moins de 4 heures dans la nuit de lundi 2 à mardi 3 août. Lorsque les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC), alertés par une société de protection de Louviers du déclenchement de l'alarme (il était 3h58), arrivent sur les lieux. Ils procèdent immédiatement au quadrillage du secteur. Une discrète surveillance est mise en place. Quand tout à coup leur attention est attirée par un groupe de cinq individus sortant du restaurant en courant.

Une course poursuite à pied s'engage, et l'un des suspects est interpellé alors qu'il tente de se dissimuler dans un champ. Il est encagoulé, ganté et habillé de vêtements noirs. Il est interpellé.

Localisé grâce à la vidéo-surveillance

Les recherches continuent pour tenter de retrouver les autres qui se sont évanouis dans la nuit. Elles portent leurs fruits. Un suspect a été vu entrer dans l'hôtel première classe situé un peu plus loin. Difficile de contrôler toutes les chambres à cette heure de la nuit. Les policiers font alors appel au responsable de l'établissement qui consent à visionner la vidéo-surveillance.

De fait, un homme correspondant au signalement est filmé alors qu'il entre dans une chambre. Comme il n'est pas question de l'interpeller, en dehors de l'heure légale, les policiers patienteront jusqu'à 6 heures pour intervenir.

L'individu s'est finalement laissé interpeller sans difficulté. Des vêtements noirs et une paire de gants ont été retrouvés dans sa chambre. Il a été placé en garde à vue à son tour.

Scie à métaux, disqueuse et barre à mine...

Les investigations ont permis d'établir que le commando avait sectionné les fils de téléphone alimentant le quartier, si bien que plusieurs commerçants ont été privés de liaisons internet. La voiture ayant servi à les transporter est retrouvée. A l'intérieur, les enquêteurs saisissent des outils et des gants.

Deux barres à mine, une scie à métaux et une disqueuse, soit tout le matériel qui aurait dû leur être utile pour ouvrir le coffre, sont également découverts dissimulés à proximité.

Les deux hommes, âgés de 25 et 26 ans et originaires du quartier de la Madeleine à Evreux, ont reconnu les faits. En revanche, ils ont refusé de donner l'identité de leurs complices qui sont activement recherchés.

Déférés ce mercredi après-midi devant un magistrat du parquet d'Evreux, les deux individus se sont vu notifier une convocation devant le tribunal correctionnel à une date ultérieure.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE