---

NORMANDIE.

Le cargo chargé de minerai dérivait au large de Fécamp, victime d'une avarie


Publié le 19 Mars 2017 à 22:13 / Actualisé le 19/03/2017 - 23:42

L’Abeille Liberté a été invité à rallier le centre-Manche, à hauteur de la bouée de Greenwich, afin d’assurer l’alerte en mer sur l’ensemble de la zone maritime de la Manche-mer du Nord (Illustration©Marine nationale)
L’Abeille Liberté a été invité à rallier le centre-Manche, à hauteur de la bouée de Greenwich, afin d’assurer l’alerte en mer sur l’ensemble de la zone maritime de la Manche-mer du Nord (Illustration©Marine nationale)
Des moyens d'intervention maritime ont été déployés ce dimanche 19 mars au large de Fécamp (Seine-Maritime) afin de porter assistance à un cargo, le Riga, qui a signalé vers 7 heures être confronté à une avarie et se trouver en dérive. Ce navire de 90 m de long, battant pavillon Maltais, assure un transit de Dunkerque (Nord) à Caen (Calvados) et transporte du minerai.

Le Riga a confirmé son avarie sur le circuit de refroidissement moteur et a annoncé tenter des réparations. Peu après 9 heures, l’équipage du cargo a indiqué ne pas pouvoir remettre la machine en état et mettre le navire au mouillage. L’armateur a entamé alors les démarches pour la signature d’un contrat de remorquage.

L'armateur mis en demeure

Compte-tenu de mauvaises conditions météorologiques, le Centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, à Cherbourg, a décidé de l’appareillage préventif du remorqueur d’intervention en haute mer Abeille Languedoc, stationnée à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Le préfet maritime a signifié à l’armateur, par la voie d’une mise en demeure, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire cesser le danger que représentait son navire à proximité des côtes.

Le cargo attendu à Caen ce lundi matin

L’armateur a confirmé de son côté la signature d’un contrat de remorquage et l’appareillage d’un navire d’assistance de Calais. Toutefois, compte-tenu des délais de ralliement annoncés par ce remorqueur, la préfecture maritime lui a demandé de trouver une solution alternative pour que le navire puisse être pris en remorque le plus rapidement possible, avant la tombée de la nuit et la dégradation des conditions météorologiques.

En parallèle, l’Abeille Liberté a été invité à rallier le centre-Manche, à hauteur de la bouée de Greenwich, afin d’assurer l’alerte en mer sur l’ensemble de la zone maritime de la Manche-mer du Nord.

Le convoi faisait ce dimanche soir route vers Caen où il arrivera demain, lundi 20 mars, dans le courant de la matin










Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook