Le Tréport : le voleur de parfums devra venir s'expliquer à la barre du tribunal


Vendredi 27 Mars 2015 à 20:32 l Actualisé Samedi 28 Mars 2015 - 18:30



Le jeune habitant de Petit-Quevilly est soupçonné de vols à l'étalage dans au moins deux boutiques de l'enseigne Nocibé, à Mars-les-Bains et Berck-sur-mer (Photo d'illustration)
Le jeune habitant de Petit-Quevilly est soupçonné de vols à l'étalage dans au moins deux boutiques de l'enseigne Nocibé, à Mars-les-Bains et Berck-sur-mer (Photo d'illustration)
Un habitant de Petit-Quevilly, près de Rouen, a été placé en garde à vue à la gendarmerie du Tréport, jeudi, pour vol à l'étalage. La veille, les gendarmes avaient découvert dans son véhicule une dizaine de flacons de parfums de grandes marques d'une valeur de plus de 1 000 euros.

Ces produits de luxe provenaient d'un vol à l'étalage commis la veille, mercredi, vers 19 heures dans une parfumerie de l'enseigne Nocibé au centre commercial Auchan, à Mers-les-Bains. Deux individus avaient alors été repérés par la responsable du magasin qui alertait les agents de sécurité. Les suspects, se voyant découverts, prenaient la fuite avec leur butin, en direction de Eu.

Interpellé en venant récupérer sa voiture

L'exploitation des enregistrements de la vidéo-surveillance allait permettre d'identifier la voiture des deux hommes sur le parking. En la perquisitionnant, avec l'accord du parquet d'Amiens, les gendarmes retrouvaient donc des flacons de parfum et un permis de conduire appartenant à un habitant de l'agglomération de Rouen.

Contre toute attente, le propriétaire du véhicule suspect s'est présenté jeudi vers 11h30 a la brigade du Tréport en vue de récupérer sa voiture. Invité a s'expliquer sur sa présence sur le parking d'Auchan et la présence à bord de ce parfum volé, l'homme âgé de 26 ans, a tenté d'affirmer l'avoir prêtée à un cousin...

Identifié sur la vidéosurveillance
 
Des explications qui n'ont convaincu ni les gendarmes ni le magistrat du parquet d'Amiens qui lui a délivré une convocation devant le tribunal correctionnel.

Les investigations conduites par la gendarmerie du Tréport et la brigade de recherches (BR) d'Abbeville (Somme) ont permis de démontrer que le propriétaire de la 307 était bien l'un des deux voleurs identifiés sur la vidéosurveillance, par les employés de Nocibé et les surveillants du centre commercial. L'enquête a également permis d'établir la participation du mis en cause dans un vol de paires de lunettes cans un magasin de Berck-sur-Mer et un autre vol de parfums chez Nocibé dans cette même ville du Pas-de-Calais.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com