Publicité.



Le Havre : la façade de la piscine va retrouver son lustre d'antan


Publié le Lundi 15 Juillet 2013 à 17:20 l Actualisé le 15/07 - 17:39


Les statues des années 1930, ont été restituées à l'identique (photo Ville du Havre)
Les statues des années 1930, ont été restituées à l'identique (photo Ville du Havre)
La façade de la piscine du cours de la République au Havre est en fin de rénovation, et retrouvera son lustre d’antan puisqu’elle présentera un aspect identique à celui de 1937. Autrement, elle retrouvera ses deux statues en bronze qui ornaient sa façade lors de son ouverture en 1939.

La livraison de ces statues, réalisées par la fonderie de Coubertin, est prévue ce mercredi 17 juillet, dans la matinée (la piscine sera exceptionnellement fermée ce jour-là).

Toutefois, afin de les préserver au maximum, ces statues resteront bâchées pendant la pose en façade et jusqu’à la fin du chantier fin août.

"En effet, les opérations de fin de chantier présentent un risque potentiel de coups dans les manipulations ou de chute d’outils, de pierres sur les statues. Celles-ci seront donc déballées uniquement lorsque la partie haute de la façade de la piscine sera terminée et l’échafaudage démonté (vers la mi-août, date sous réserve)", souligne la mairie du Havre.

Les Baigneurs

Alphonse Saladin avait réalisé deux bronzes monumentaux pour orner l’entrée principale de la piscine du Cours de la République. Ces deux figures en contrapposto étaient placées sur deux pilastres de part et d’autre de l’entrée. D’une hauteur de 2m80, elles ont été mises en place en 1939, puis déposées par l’armée allemande en 1942 pour être fondues.

La rénovation à l’identique de la façade implique la restitution de ces deux bronzes. C’est également l’occasion de rendre hommage à Alphonse Saladin, artiste conservateur du musée des Beaux-arts du Havre, où il a créé la « Galerie des Modernes ». Praticien de Rodin, Saladin met en valeur la musculature puissante et harmonieuse du baigneur en contraste avec la beauté lisse de la baigneuse.

Les moules en plâtre conservés au MuMa ont permis la fonte de ces statues par la Fonderie de Coubertin, située à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

La piscine en quelques dates

1937 : construction de la piscine du Cours de la République sur les plans d’André Lenoble.
1977 : la façade a été recouverte d’un bardage aluminium.
2011 : à l’occasion de travaux de rénovation, le bardage a été démoli ce qui a permis de mettre à jour, en février, le revêtement d’origine réalisé en pierres marbrières. La composition épurée est caractéristique de l’architecture des années 30.
2012 : l’ensemble et le choix des matériaux méritent d’être remis en valeur et une rénovation à l’identique est réalisée par la Ville du Havre avec le soutien la Fondation du Patrimoine.

Une souscription a ainsi été lancée par la Ville du Havre et menée par la délégation Haute-Normandie de la Fondation du Patrimoine, et s’est terminée fin juin. Le but était de financer tout ou partie de la restitution des sculptures, estimée à 116.312 € HT : 24 000 euros de souscription ont été comptabilisés.

D’autre part, grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du Patrimoine a pu apporter un soutien supplémentaire de 150 000 euros destiné à la restructuration de la façade dans sa totalité.

La Fondation du Patrimoine : Créée par la loi du 2 juillet 1996 et reconnue d’utilité publique par décret en 1997, elle a pour mission la sauvegarde et la mise en valeur des nombreux trésors méconnus et menacés. Elle a manifesté son intérêt pour le projet de restitution des deux sculptures en bronze d’Alphonse Saladin sur la façade de la piscine du Cours de la République.





SEINE-MARITIME | POLITIQUE | ROUEN | LE HAVRE | EURE | NORMANDIE




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE