Publicité.



Le Havre : l'incendiaire de la Halle aux poissons condamné à 10 mois de prison avec sursis


Publié le Lundi 3 Août 2015 à 14:31 l Actualisé le 04/08 - 08:24


Illustration. L'exploitation de la vidéosurveillance par les enquêteurs a permis d'identifier formellement l'incendiaire de la Halle aux poissons
Illustration. L'exploitation de la vidéosurveillance par les enquêteurs a permis d'identifier formellement l'incendiaire de la Halle aux poissons
Un havrais de 19 ans a été condamné à dix mois de prison avec sursis et mise a l'épreuve pendant deux ans. Il la été reconnu coupable par le tribunal correctionnel du Havre d'incendie volontaire.

Les faits pour lesquels il a été jugé vendredi en comparution immédiate remontent à mercredi 29 juillet aux alentours de 14h30. Pompiers et policiers sont appelés à intervenir à la suite d'un feu qui s'est déclaré dans la Halle aux poissons, rue des Etoupières, au Havre.

Lors de l'intervention, un témoin prend contact avec les policiers et déclare reconnaitre l'auteur présumé de l'incendie parmi les badauds. Il s'agit d'un homme qu'il a déjà vu mettre le feu a des papiers, affirme-t-il.

Confondu par la vidéo-surveillance

Le suspect est immédiatement interpellé. Interrogé sur son emploi du temps, le jeune homme n'a pas été en mesure de répondre clairement et de manière précise. Il a été placé en garde à vue. Lors de son audition il a nié les faits.

Les investigations devaient permettre de confondre l'incendiaire grâce à la vidéo-surveillance de la ville dont l'exploitation des images confirme sa présence sur les lieux.

Acculé, le havrais a finalement reconnu être là quand le feu s'est déclaré. Mais selon lui, il aurait mis le feu accidentellement en allumant des bouts de papier avec son briquet pour s'amuser.

Un préjudice de 50.000€

L'enquête des policiers a permis d'établir que le mis en cause avait déjà été impliqué dans des feux de poubelles à Caen (Calvados).

L'expertise psychiatrique pratiquée sur instruction du parquet a confirmé qu'il est en possession de toutes ses facultés mentales. Déféré vendredi 31 juillet au palais de justice, le havrais a été jugé et condamné en comparution immédiate.

La coopérative maritime et la ville du Havre, qui ont déposé plainte, estiment à 50 000€ le montant du préjudice.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE