Publicité.



Le Havre : en garde à vue pour avoir passé 4 464 appels malveillants à la police en 8 mois


Publié le Mardi 26 Avril 2016 à 18:18 l Actualisé le 27/04 - 11:25


Le standard de police-secours a reçu pres de 4 500 appels malveillants du même homme en huit mois (illustration)
Le standard de police-secours a reçu pres de 4 500 appels malveillants du même homme en huit mois (illustration)
Un Havrais de 38 ans a été interpellé lundi 25 avril pour être interrogé sur des appels malveillants sur la ligne de police-secours. L'homme, qui vit dans un foyer d'hébergement du Havre, est soupçonné d'avoir passé pas moins de 4 464 appels téléphoniques sur le 17 (ligne d'urgence) entre août 2015 et mars 2016, à des heures différentes du jour et de la nuit.

Las de ces appels intempestifs, qui encombraient le standard de police-secours, le Centre d'information et de commandement (CIC) qui gère les appels du 17 au commissariat du Havre, a fini par identifier et localiser la ligne d'un téléphone portable.

Le numéro correspondait à celui de cet homme que les enquêteurs de la sûreté urbaine ont convoqué à plusieurs reprises sans jamais avoir de réponse. C'est ainsi qu'ils ont alors été contraints d'aller le chercher hier matin à 7 heures dans le foyer où il réside.

L'homme a reconnu être l'auteur de ces appels. Il a expliqué qu'à chaque fois qu'il était importuné dans le foyer, il appelait la police et attendait que l'opérateur réponde pour raccrocher, sans jamais prononcer un mot.

Remis en liberté à l'issue de son audition, le Havrais est convoqué pour le 7 novembre prochain pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE