Publicité.



Le Havre acquiert des documents inédits sur Gérard Morpain, figure de la Résistance locale


Publié le Mardi 26 Avril 2016 à 15:52 l Actualisé le 26/04 - 16:26


Les Archives Municipales du Havre (Seine-Maritime) viennent de faire l’acquisition d’une série de documents sur Gérard Morpain qui éclairent sur les circonstances de l’arrestation et de la mise à mort de cette figure havraise à l’origine de l’un des tout premiers réseaux de Résistance en France.

« A quelques jours des célébrations du 8 mai, cette formidable acquisition est une source de documentation exceptionnelle qui nous éclaire un peu plus sur la naissance de la Résistance au Havre et met en lumière l’engagement héroïque d’un havrais, commente Jean-Baptiste Gastinne, conseiller municipal délégué en charge des anciens combattants. Alors que les témoins de cette période tragique de l’histoire de France se font de plus en plus rares, ces documents nous plongent avec beaucoup d’émotion dans l’intimité de la correspondance de Gérard Morpain, cette figure de la Résistance française ».

Une découverte unique

Monique Tjolle, une habitante de Voisin dans l’Yonne, a récemment découvert une série de documents sur Gérard Morpain dans une maison acquise pas sa famille. Consciente de l’importance de sa découverte, elle décide d’en faire don à la Ville du Havre.

Cet ensemble livre un complément d’informations sur Gérard Morpain à l’origine des premiers actes de la Résistance au Havre et en France.

Il s’agit de pièces administratives personnelles et de documents liés à sa reconnaissance posthume. On y trouve aussi des documents relatifs à son arrestation et à sa condamnation à mort : lettres de soutien émanant de proches ou de collègues du lycée, démarches de la famille, lettres de son fils Frédéric mais aussi les dernières lettres écrites de sa main à sa famille depuis la prison de la Santé.

Parcours d'un résistant

Jean Paul Gérard Morpain né à Bordeaux en 1897, est nommé en 1936 professeur d’histoire au lycée de garçons du Havre (actuel lycée François 1er). A l’été 1940, pour faire face à l’occupation allemande, il réunit autour de lui un groupe d’une centaine de personnes composé de connaissances et d’élèves avec comme objectifs de prendre contact avec Londres et de se renseigner sur l’activité de l’armée allemande au Havre.

Le groupe prend le nom de « Groupement de Résistance Générale », plus connu sous le nom de « groupe Morpain », célèbre pour être l’un des tout premiers réseaux de résistance en France.

Dénoncé puis infiltré par le contre-espionnage allemand, le réseau tombe après l’arrestation d’un tiers de ses membres au mois de juin 1941.

Arrêté le 16 avril 1941, Gérard Morpain est torturé par la Gestapo et fusillé au Mont-Valérien le 7 avril 1942.

En l’espace d’un an, le Havrais a cependant jeté les bases d’un réseau qui prendra de l’ampleur et lui succèdera pour devenir « L’Heure H » à partir de janvier 1942 du nom du journal édité par l’organisation, puis « Hamlet-Salesman-Buckmaster » (réseau SOE) en mars 1943.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE