Publicité.



Le Havre : A 15 ans, il manquait les cours pour commettre des vols avec violences dans le tramway


Publié le Jeudi 5 Juin 2014 à 13:57 l Actualisé le 05/06 - 14:48


L'adolescent s'en prenait toujours à des passagers du tramway (Photo d'illustration)
L'adolescent s'en prenait toujours à des passagers du tramway (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME. Cinq affaires de vols avec violences de téléphones portables viennent d'être solutionnées par les policiers du Groupe de voie publique (GVP) de la sûreté urbaine du Havre. L'auteur présumé des faits et un adolescent âgé de 15 ans. Il a été identifié grâce à la vidéosurveillance du tramway de la ligne B qui l'a filmé en pleine action.

Les policiers enquêtaient depuis plusieurs mois sur une série de vols avec violences dont les victimes sont des jeunes gens, garçons et filles. A chaque fois, c'est leur téléphone portable qui était la cible de l'agresseur qui opérait toujours dans le tramway havrais ou ses abords, et dans les mêmes créneaux horaires.

L'agression filmée par la vidéo du tramway

Les enquêteurs ont pu remonter à un suspect à partir d'un vol commis dans les mêmes conditions le 11 décembre 2013. Ce jour là, une adolescente d'à peine 16 ans est le tramway. Elle repère un passager qui rôde autour d'elle. L'individu s'approche, lui arrache brutalement son téléphone qu'elle tient à la main et prend la fuite dans le quartier de Caucriauville.

Une enquête est ouverte. Mais pour les policiers havrais, cette agression n'est pas sans rappeler, de par le mode opératoire, d'autres vols à l'arraché. Les photos de plusieurs "connaissances" des services de police, impliqués dans des affaires semblables, sont ressorties. Mais la victime n'en reconnaît aucun.

Dès lors, les investigations s'orientent vers les caméras de vidéo surveillance de la ville et celles installées dans le tramway. Et bingo. L'exploitation des images enregistrées ce 11 décembre 2013, permet aux enquêteurs de mettre un nom sur le visage de l'agresseur de l'adolescente. Il s'agit d'un jeune garçon bien connu de leurs services pour des faits de violences.

Toujours absent des cours à l'heure des agressions

Interpellé au domicile de ses parents, lundi matin 2 juin, l'adolescent a été placé immédiatement en garde à vue. Au cours de son audition, il a d'abord nié les faits. Toutefois, les policiers avaient réuni suffisamment d'éléments pour le confondre dans ce vol de portable, mais aussi dans une dizaine d'autres.

En effet, en vérifiant son emploi du temps, ils ont constaté qu'à la date et à l'heure des faits dont il est soupçonné, le collégien était à chaque fois absent en cours. De même, le signalement fourni par les victimes correspond à celui du jeune homme.

Il avoue cinq vols avec violences de portables

Devant tant de preuves, le mis en cause a fini  par "craquer" : il a reconnu cinq agressions, des agressions commises entre le 7 septembre 2013 et le 30 avril dernier, sur quatre jeunes gens, filles et garçons, âgés de 13 à 23 ans et une femme de 42 ans.
 
Déféré mercredi 4 juin devant un magistrat du parquet du Havre, l'agresseur présumé devait faire l'objet d'un placement dans un centre éducatif fermé.
 
Un deuxième adolescent, soupçonné d'avoir participé à l'un des vols, a été entendu dans cette affaire. Il a été laissé libre à l'issue de son audition.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE