Le Havrais de Marseille embrouillait les personnes âgées pour leur voler leur carte bancaire


infoNormandie / Mercredi 9 Novembre à 20:29

Le mode opératoire utilisé par le voleur était bien rodé, selon la police (illustration@Police nationale)
Le mode opératoire utilisé par le voleur était bien rodé, selon la police (illustration@Police nationale)
Joli coup de filet des policiers de la sûreté urbaine du Havre (Seine-Maritime) : ils viennent de mettre hors d'état de nuire deux voleurs par ruse qui s'en prenaient à des personnes âgées. Le principal mis en cause est en prison dans l'attente d'être jugé.

Ce duo de marseillais (le principal suspect est né au Havre) s'est fait prendre lundi 7 novembre, dans la matinée, alors qu'il venait de s'attaquer, à visage découvert, à une vieille dame pour lui dérober sa carte bancaire.

Filmés par les caméras de la ville

Les faits ont été filmés par les caméras de vidéo-protection de la ville du Havre. Il est autour de 9 heures, quand les agents du centre de supervision municipal assistent à un curieux manège sur leur écran de contrôle. Deux individus viennent d'arrêter leur voiture (Renault Captur) à proximité d'un distributeur automatique de billets. Puis abordent une personne âgée qui retirent de l'argent, et "semblent l'embrouiller".

De fait, les policiers ne tarderont pas à savoir ce qui s'est passé en auditionnant la victime. L'octogénaire explique en effet que l'un des individus a réussi à lui subtiliser sa carte bancaire après un tour de passe-passe. Alors qu'elle vient de retirer de l'argent, cet inconnu passe derrière elle et lui fait remarquer qu'elle a laissé un billet de 20 € dans la tirette du distributeur.

Tour de passe-passe

Pour s'en assurer, la vieille dame décide alors de vérifier son compte. Elle remet sa carte bancaire dans le distributeur et tape son code secret sous les yeux de l'individu sans se méfier. Lors de l'opération, ce dernier parvient à détourner l'attention de la dame âgée et à lui subtiliser sa carte bancaire. Il lui faire croire alors que celle-ci a été avalée par l'appareil et qu'elle devra venir la récupérer dès que la banque sera ouverte.

Les deux hommes remontent dans leur voiture et disparaissent. Ils n'auront toutefois pas le temps d'utiliser frauduleusement la carte bancaire. Grâce à la description des deux arnaqueurs et de leur véhicule fourni par le centre de supervision, les policiers de la brigade anti-criminalité localisent rapidement la Renault Captur et interceptent ses deux occupants.

4 200€ en liquide en sa possession

Sur le principal mis en cause, un ex-havrais de 27 ans loin d'être inconnu des services de police du Havre, et dans la voiture, sont retrouvés quelques 4 200€ en billets de 50 et 20 €. Le suspect ne peut justifier la provenance de tout cet argent. Il est interpellé ainsi que son complice, et tous deux sont placés en garde à vue.

L'un des deux hommes - le Havrais - est formellement reconnu par sa victime. Il est également confondu grâce aux images de la vidéo-protection. Mais lui "nie les faits, il dit ne pas se reconnaitre sur ces images", relate une source proche de l'enquête.

Deux autres victimes

Mais les enquêteurs de la sûreté urbaine ont d'autres éléments bien compromettants sous le coude : l'individu est soupçonné d'être l'auteur de deux autres vols par ruse commis selon le même mode opératoire. Le premier remonte au 29 octobre, le second au 5 novembre. Les victimes sont aussi des personnes âgées, une femme et un homme tous deux âgés de plus de 80 ans. Ces autres victimes sont formelles : leur agresseur est bien celui arrêté par les policiers.

Les investigations, en particulier l'exploitation des appels depuis son téléphone portable, permettent d'établir que le suspect se trouvait bien sur le lieu de chacun de ces vols le jour et à l'heure où ils se sont produits.

Placé en détention provisoire

Déféré aujourd'hui mercredi au palais de justice du Havre en vue de sa comparution immédiate, le jeune Havrais (qui est maintenant expatrié à Marseille) a demandé un délai pour préparer sa défense : il sera jugé le 5 décembre prochain. Dans l'attente, le juge des libertés et de la détention (JLD) lui a notifié son placement en détention provisoire.

De leur côté, les policiers poursuivent leur enquête. Ils n'excluent pas d'être amenés à entendre d'autres victimes de faits similaires.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook