Le Chesnay : agacé par la voiture en panne sur le parking du restaurant, le cuisinier la brûle !


Vendredi 25 Mars 2016 à 11:10 l Actualisé Vendredi 25 Mars 2016 - 22:43



Un cuisinier du restaurant Hippopotamus, au Chesnay, a été interpellé pour avoir mis le feu à un véhicule (en panne) sur le parking de l'établissement. Il a été identifié grâce à la vidéo-surveillance.

YVELINES. Les faits remontent au samedi 20 mars à 4h du matin. Un équipage de police en patrouille dans le Chesnay est alerté pour un incendie de voiture sur le parking d'un restaurant, avenue Dutartre. Le véhicule concerné est une Twingo, dont la propriétaire demeure à Rosny-sur-Seine. Il est entièrement détruit par les flammes.

Les sapeurs-pompiers précisent que l’incendie est d’origine criminelle.

Auditionnée, la propriétaire (et victime) précise avoir stationné son véhicule en panne sur ce parking depuis plusieurs jours.

Filmé par la vidéo-surveillance

Une rapide enquête permet d'établir que les caméras de vidéo-surveillance de la ville ont filmé l’intégralité de la scène. Un individu a été vu, visiblement sortant du restaurant, agissant seul et quittant les lieux à bord d’un véhicule 307 de couleur claire. D’autres personnes sont témoins directs des faits, sans réagir.

À partir de ces éléments, les enquêteurs de la permanence judiciaire mettent en place une surveillance le dimanche après-midi sur le parking, afin de retrouver la 307. Ils repèrent ainsi une Audi également présente sur la vidéo au moment des faits : elle appartient à l’adjointe au responsable de l’établissement, qui est alors entendue et qui explique avoir quitté le parking la première la veille. Elle donne les identités des deux chefs du restaurant qui sont partis en dernier.

Agacé par ce "stationnement abusif"

Les enquêteurs du Groupe Atteintes aux Biens se déplacent au restaurant le mardi 22 mars et procèdent à l’interpellation des deux cuisiniers. Pressé de questions, l’un des deux suspects reconnait immédiatement les faits, indiquant avoir agi parce qu’il était agacé par ce stationnement abusif sur le parking réservé au personnel du restaurant.

Lors de son audition, il a regretté son geste et a proposé de rembourser la victime.

Le magistrat du parquet de Versailles a finalement demandé une expertise psychiatrique du mis en cause. Lequel s'est vu notifier une convocation sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com