---

La voiture du chauffard ivre et sans permis finit dans les décors


infoNormandie / Vendredi 13 Septembre à 17:38

ROUEN (Seine-Maritime). Un automobiliste qui avait refusé de se soumettre à un contrôle routier a fini dans les décors...et dans une cellule de dégrisement de l'hôtel de police.

Ce vendredi 13 septembre, peu avant 2 h, l'attention d'une patrouille de police-secours est attirée par une Renault Mégane. La voiture vient de "griller" deux feux rouges après avoir emprunté un couloir de bus place du général de Gaulle, à Rouen. Les policiers actionnent immédiatement leur gyrophare et leur klaxon deux tons et se lancent à la poursuite du chauffard.

Vitesse excessive

A plusieurs reprises, au cours de la course-poursuite, l'automobiliste fait semblant de s'arrêter mais au moment où les gardiens de la paix se rapprochent il enclenche une vitesse et prend la fuite. Après un périple dans les rues Maulévrier, rue Louis Ricard et rue de la République, le chauffard, qui roule à une vitesse excessive, parvient finalement à semer la voiture de police.

Pas pour bien longtemps. Le signalement de la Renault Mégane est vite diffusé sur les ondes par le Centre d'information et de commandant (police-secours) qui a été alerté entre-temps. Une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) en mission de surveillance dans le secteur du quai Corneille découvre le véhicule signalé immobilisé : il a percuté de plein fouet - et couché - un panneau publicitaire et un feu tricolore.

2,28 g d'alcool dans le sang

Extrait de la Mégane, le conducteur (qui n'est pas blessé) est interpellé. Il s'agit d'un homme de 28 ans demeurant Mont-Saint-Aignan. Il ne semble pas en possession de tous ses moyens, pour cause : soumis à un contrôle d'alcoolémie, il sera dépisté avec un taux de 2,28 grammes par litre de sang. Il conduisait par ailleurs sans permis (il a été annulé), avec une voiture qui n'est pas assurée et dont la carte grise était toujours au nom de l'ancien propriétaire.

Le chauffard a été placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir être auditionné tandis que la Mégane, bien endommagée, a été conduite à la fourrière.











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook