Publicité.



La course-poursuite à Sotteville-lès-Rouen tourne à l'avantage des policiers


Publié le Mercredi 29 Mai 2013 à 21:56 l Actualisé le 30/05 - 10:22


Il n'avait pas de permis de conduire et était en état d'ivresse. Alors lorsque l'automobiliste s'est aperçu qu'une voiture de police était à ses trousses, il a appuyé sur le champignon pour tenter de la semer.

La course-poursuite s'est engagée dans la nuit de mercredi 29 mai peu avant 3 heures du matin. En patrouille rue du docteur Gallouen à Sotteville-lès-Rouen, un équipage de police-secours remarque une Citroën ZX qui vient de griller un feu rouge.

La décision est alors prise de contrôler le conducteur. Encore faut-il auparavant intercepter la voiture qui roule à vive allure. Le gyrophare et le klaxon en action du véhicule de police ne semblent pas avoir d'impact sur le chauffard qui multiplie les infractions en ne respectant pas les feux rouges, les priorités à droite et en s'offrant le luxe de contourner les ronds points à contresens.

Un rodéo qui n'en finit pas

Il faudra le renfort d'une deuxième équipe de police-secours pour calmer les ardeurs de l'automobiliste dont le périple à travers les petites rues de Sotteville-lès-Rouen et de Saint-Etienne-du-Rouvray n'en finit pas. A tel point que les policiers devront déployer leur herse Diva pour tenter de stopper la Citroën ZX à l'angle de la rue Pierre Sémard et de la rue de Paris à Saint-Etienne.

L'effet est immédiat, les pneus du véhicule sont crevés mais n'empêchent pas notre homme de continuer sa route folle vers la rue Bic Aubert pour aller finalement se stationner sur le parking d'un immeuble voisin. Lorsque les policiers lui demandent de descendre, le conducteur se rebiffe, il refuse. Il tente de repartir, mais trop tard : un policier explose le pare-brise de la Citroën bloquant ainsi pour de bon l'automobiliste récalcitrant.

Dégrisement et garde à vue

L'homme âgé de 25 ans et originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray a expliqué son attitude dangereuse par le fait qu'il n'avait pas de permis de conduire, mais aussi qu'il avait un peu trop bu. Il a été conduit à l'hôtel de police pour y être placé en cellule de dégrisement en attendant de pouvoir être auditionné. Il devait faire l'objet d'une procédure pour conduite sans permis, sous l'empire d'un état alcoolique et diverses infractions au code de la route.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE