Publicité.



L'apprenti coiffeur serait mort étouffé avec son sang révèle l'autopsie


Publié le Lundi 7 Octobre 2013 à 17:52 l Actualisé le 08/10 - 11:05


Les enquêteurs du service régional de police judiciaire travaillent d'arrache-pied depuis vendredi soir pour tenter d'identifier le meurtrier présumé de l'adolescent (Photo d'illustration : Flickr/DCPJ)
Les enquêteurs du service régional de police judiciaire travaillent d'arrache-pied depuis vendredi soir pour tenter d'identifier le meurtrier présumé de l'adolescent (Photo d'illustration : Flickr/DCPJ)
Selon les résultats de l'autopsie pratiquée ce lundi après-midi à l'institut médico-légal de Rouen, la mort du jeune apprenti coiffeur serait due à une asphyxie : il se serait étouffé avec son sang. L'adolescent, retrouvé ensanglanté dans l'escalier de son immeuble vendredi soir à Rouen, a été frappé à plusieurs reprises au niveau de la trachée avec une paire de ciseaux. L'objet tranchant n'a pas été retrouvé pour le moment.

Un différend affectif 

Les enquêteurs de la Division criminelle du SRPJ travaillent d'arrache-pied pour tenter de reconstituer l'emploi du temps de la victime le soir de sa mort. De savoir aussi qui se trouvait avec lui dans l'appartement. Ses amis les plus proches ont été auditionnés, de même que sa famille originaire du Havre et les habitants de l'immeuble du 72, rue Saint-Romain, dans le quartier historique de Rouen.

Les investigations ont d'ores et déjà permis d'établir qu'une violente bagarre a eu lieu dans le studio de l'adolescent. Les policiers en ignorent exactement les raisons précises, mais il semble acquis qu'elles sont d'ordre affectif.

L'intention de tuer n'est pas établie

Des soupçons s'étaient portés sur un ami du jeune homme. Il a été interpellé samedi en milieu d'après-midi et placé en garde à vue. Au cours de son interrogatoire, le suspect, âgé d'une vingtaine d'années, a nié farouchement être l'auteur des faits. Il a procuré aux enquêteurs des éléments qui ont permis de le mettre hors de cause.

Selon une source judiciaire, il est difficile en l'état de l'enquête d'établir si il y a eu ou non volonté délibérée de tuer.

Pour l'heure, les policiers continuent à passer au crible l'environnement relationnel du jeune homme. 
 







EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE