Publicité.



L'agresseur des parkings souterrains de Rouen était de plus en plus violent avec ses victimes


Publié le Jeudi 28 Août 2014 à 09:57 l Actualisé le 29/08 - 12:40


L'agresseur privilégiait les parkings souterrains pour agresser et voler ses victimes, comme ici dans le parking de la place Saint-Marc (Photo d'illustration)
L'agresseur privilégiait les parkings souterrains pour agresser et voler ses victimes, comme ici dans le parking de la place Saint-Marc (Photo d'illustration)
Un homme de 21 ans a été placé en garde à vue à Rouen. Il est soupçonné d'être l'auteur d'au moins trois agressions particulièrement violentes, commises entre le 24 et 26 août dans des parkings souterrains de Rouen. Une des victimes, une femme de 63 ans, a été sauvagement frappée alors qu'elle allait récupérer sa voiture dans le parking de la place Saint Marc. C'est à partir de ces faits que le suspect, un repris de justice originaire d'Evreux, a pu être identifié et interpellé.

Une violence inouïe

Il était 23 heures, ce lundi 25 août. La sexagénaire qui a garé sa Citroën C3 dans le parking souterrain se dirige vers les caisses automatiques pour payer. Elle remarque bien qu'un homme la suit, mais ne se doute rien. Au moment où elle regagne sa voiture, l'individu se jette sur elle, la frappe violemment au visage puis sur le torse. La victime s'écroule.

Les coups ont été d'une violence inouïe : les enquêteurs retrouvent sur les lieux de l'agression des dents et des poignées de cheveux de la victime qui est conduite au CHU de Rouen, dans un sale état. Ses jours ne sont cependant pas en danger, selon une source proche de l'enquête.

L'agresseur, lui, a pris la fuite au volant de la C3 de sa victime.

L'agresseur filmé par la vidéosurveillance

D'importantes recherches sont immédiatement lancées. L'exploitation de la vidéo-surveillance du parking permet de visualiser l'individu. Des photos du présumé agresseur sont extraites et transmIses à toutes les patrouilles. Les parkings souterrains sont placés sous surveillance.

De gros moyens sont ainsi déployés qui permettent de retrouver rapidement la trace de l'agresseur. Ce dernier est en effet repéré par une patrouille du Groupe de sécurité de proximité (GSP) dans le quartier de l'hôtel de ville de Rouen. L'homme qui correspond en tous points au suspect recherché est arrêté. Il décline une fausse identité aux policiers. Il est ramené à l'hôtel de police pour vérification et placé en garde à vue.

Il avait arraché son bracelet électronique

L'individu est originaire d'Evreux mais vit à Rouen, chez une connaissance. Il a été condamné récemment à une peine de prison pour vol accompagné de dégradations. Il était censé purger sa peine sous bracelet électronique, avant de parvenir à se débarrasser de celui-ci. 

Les investigations policières ont permis d'établir que l'Ebroïcien avait commis deux autres agressions violentes, dont une mardi 26 août à 6 h 30 à l'encontre d'un touriste étranger de passage à Rouen. Ce dernier, âgé de 47 ans, avait été découvert inanimé par un passant dans le parking souterrain de la rue du Général Leclerc, en centre-ville de Rouen. Grièvement blessé, la victime a été hospitalisée à Charles Nicolle. Son agresseur l'a frappé à l'aide d'un extincteur qui a été retrouvé sur place.

Un deuxième agresseur identifié et interpellé

Les policiers ont également retrouvé des papiers appartenant à un homme de 24 ans qui, lui, a été agressé selon le même mode opératoire (avec un extincteur) dans le parking souterrain du centre commercial Saint-Sever, sur la rive gauche. Sous les coups, la victime a donné le numéro de sa carte bancaire.

Cette fois, il y avait deux individus dans le parking. Le deuxième agresseur a été identifié grâce aussi à la vidéo-surveillance et à sa photo diffusée à tous les équipages de police. Il est tombé dans le filet de la brigade anticriminalité (BAC) mercredi 27 août vers 20h20, rue Alsace-Lorraine, pas très loin de la place Saint-Marc. Il s'agit d'un Rouennais âgé de 21 ans également.

Les deux hommes ont été déférés ce jeudi après-midi, à l'issue de leur garde à vue, au palais de justice. Ils ont été mis en examen pour vols avec violences sus la menace d'une arme, dans la soirée, et placés en détention provisoire. Le parquet à ouvert une information judiciaire.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE