Publicité.



L'agresseur d'un couple de Havrais interpellé dans le placard de sa chambre !


Publié le Jeudi 16 Octobre 2014 à 11:48 l Actualisé le 17/10 - 01:11


L'auteur présumé de l'agression n'était pas un inconnu des services de police (Photo d'illustration DGPN)
L'auteur présumé de l'agression n'était pas un inconnu des services de police (Photo d'illustration DGPN)
Un jeune couple de Havrais - lui est âgé de 27 ans, elle de 21 ans - avait fait une drôle de rencontre il y a plus d'un mois. Le 15 septembre dernier, alors qu'il se trouve rue Florimond Laurent, dans la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) du Havre, il est abordé par un inconnu dont l'oreille gauche est amputée : ce dernier lui propose de lui vendre des produits stupéfiants. Les deux jeunes gens refusent.

Un pistolet en échange d'héroïne

Au cours de la discussion, le couple propose à son tour à l'inconnu de lui céder un pistolet à air comprimé. L'arme est à l'abri dans une malette. D'un commun accord, les deux hommes se réfugient dans un hall d'immeuble pour assurer la transaction en toute discrétion. L'inconnu examine l'arme et propose au couple de l'acheter en échange d'un demi gramme d'héroïne. Il essuie un nouveau refus. Ce qui provoque chez lui une réaction brutale. Il s'empare alors de la malette contenant le pistolet, arrache le sac à main de la jeune femme et prend la fuite à toutes jambes. 

Le jeune havrais se lance à sa poursuite, le rattrape. Mais il doit renoncer à l'interpeller, l'individu le frappant d'un coup de malette au visage avant de le menacer avec un couteau à cran d'arrêt. 

Planqué dans un placard

Le signalement fourni par les victimes permet aux enquêteurs d'identifier rapidement l'agresseur à l'oreille amputée. Convoqué à plusieurs reprises par les policiers qui veulent l'auditionner, ce Havrais de 33 ans, "connu de leurs services" (il est sorti de prison il y a quelques jours), refuse de se présenter. Les enquêteurs sont donc contraints d'aller le chercher chez lui mardi 14 octobre : il est alors retrouvé planqué dans un placard de sa chambre où, par ailleurs, un couteau à cran d'arrêt est découvert.  Ramené à l'hôtel de police du Havre, il est placé en garde à vue.

Il ne se souvient plus

Los de son audition, le suspect a reconnu le vol de la malette et les violences, mais pas le vol du sac à main et les menaces proférées avec un couteau. En résumé, il a déclaré aux enquêteurs ne plus vraiment se souvenir des faits...

Présenté à un magistrat du parquet de Rouen ce mercredi 15 octobre, le mis en cause a refusé d'être jugé en comparution immédiate. Il a demandé un délai pour préparer sa défense. En attendant son procès fixé au 17 novembre prochain, il a été placé en détention provisoire.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE