L'agent des eaux et le policier étaient faux : ils voulaient s'attaquer à un homme de 87 ans


Vendredi 17 Janvier 2014 à 13:02 l Actualisé Vendredi 17 Janvier 2014 - 13:44



Les vols par ruse sont monnaie courante. Il est prudent de s'assurer de la véritable qualité professionnelle de la personne qui se présente avant de la laisser entrer chez soi (Photo d'illustration)
Les vols par ruse sont monnaie courante. Il est prudent de s'assurer de la véritable qualité professionnelle de la personne qui se présente avant de la laisser entrer chez soi (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME - Le scénario aurait pu bien fonctionner si la victime, un homme de 87 ans, n'avait pas été aussi méfiante. Les faits se passent à Bois-Guillaume. Jeudi 16 janvier, vers 14 heures, un individu se présente à la barrière d'une propriété située chemin de Clères. Le propriétaire des lieux l'accueille courtoisement : l'homme indique qu'il travaille pour la société Véolia et qu'il vient vérifier les arrivées d'eau en raison d'un problème technique. Rien d'anormal jusque là.

Trahi par son mauvais français

L'employé des eaux se rend dans la cuisine, inspecte, vérifie. Bref, il détourne l'attention du vieil homme afin de permettre à un complice de pénétrer discrètement dans l'habitation. Mais à un moment donné, l'octogénaire a des doutes : l'inconnu à qui il a affaire parle très difficilement le français. Il sent l'arnaque. Il lui demande alors de quitter la maison. Ce qu'il fait.

Intervient alors un autre homme quelques instants plus tard. Il s'agit du complice qui a eu le temps de remplir un sac d'objets personnels appartenant à la victime. Il se dit policier. " Je viens d'interpeller une femme qui était en possession de ces objets qui vous appartiennent. Pouvez-vous vérifier qu'elle ne vous a pas volé des choses plus précieuses ? ", lui demande le soi-disant policier. "Inutile, je n'ai pas d'argent", réplique séchement le vieil homme. L'inconnu prend la fuite finalement sans rien demander de plus.

Attention au vol par ruse

La victime a téléphoné à police-secours pour raconter son histoire. L'octogénaire a pu donner un signalement assez précis de ses visiteurs : le faux agent de Véolia mesure environ 1,80 m, est âgé d'une quarantaine d'années et parle très mal le français. Le faux policier mesure autour d'1,70 m, il est âgé d'une quarantaine d'années également et ne semble pas avoir de difficulté avec notre langue.

Une enquête a été ouverte à l'hôtel de police de Rouen.

Cette affaire est l'occasion pour les services de police de rappeler aux personnes âgées, notamment, de faire très attention s'ils venaient à se trouver dans cette situation. Il ne faut pas hésiter à demander la carte professionnelle ou tout autre justificatif à la ou aux personnes qui se présentent ainsi à leur domicile. En cas de doute, il leur est conseillé d'appeler sans attendre le 17 (police-secours ou la gendarmerie).

Lire ici les conseils prodigués par le ministère de l'Intérieur









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com