Publicité.



L'abolition de l'esclavage : le Havre se souvient qu'il a été un grand port négrier


Publié le Dimanche 10 Mai 2015 à 18:30 l Actualisé le 10/05 - 22:59


La cérémonie face au port a été suivie avec beaucoup de ferveur (Photo Romain Costa/Twitter)
La cérémonie face au port a été suivie avec beaucoup de ferveur (Photo Romain Costa/Twitter)
La ville du Havre, qui a été un des grands ports négriers français, (dixit Edouard Philippe, député-maire de la ville) a célébré avevc ferveur ce dimanche 10 mai, la 10ème édition de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions aux côtés d’une classe de 4ème du collège Montesquieu Sainte-Marie du Havre particulièrement investie pour l’occasion.

Cette année, la commémoration a été consacrée à la question de la traite des Africains dans l’Atlantique et dans l’Océan Indien, abolie au niveau européen par le congrès de Vienne de 1815. Il a été mis en perspective la question de la traite avec celle du travail forcé lors de la seconde colonisation, la persistance de la traite des êtres humains et sera souligné les traités d’abolition de la traite pris au niveau international depuis le XIXe siècle.
Rappeler à la France sa participation
à la traite et à l’esclavage
 
Le 10 mai,  journée consacrée aux cérémonies commémoratives, " vise à mieux faire connaître l’histoire, à en préserver les sources et les patrimoines et à inscrire la traite négrière et l’esclavage colonial au nombre de crimes contre l’humanité ", observe la mairie du Havre. Il s’agit de rappeler à la France sa participation à la traite et à l’esclavage et à rendre hommage aux esclaves, à leur contribution aux idéaux républicains et à la richesse culturelle de la France.

Au Havre, les cérémonies ont donné lieu à un recueillement et dépôt de fleurs près de la plaque commémorative de l'esplanade Guynemer. Une association de femmes africo-caribéennes a rendu hommage à la déportation et au suicide de nombreuses femmes Africaines lors de la traversée encore appelée « Passage du milieu ». Pour témoigner du respect du passé, une petite fille a déposé une fleur de balisier rouge, symbole de leur lutte.
Le Havre, grand port négrier,
avec 400 bateaux en 150 ans 
L’ensemble des femmes africo-caribéennes, vêtues de blanc pour l’occasion, ont ouvert la marche vers le Musée Malraux sur le chant de « we shall overcome » associé aujourd’hui à la grande marche pour la liberté de 1963 et à Martin Luther King.

La cérémonie s’est poursuivie au Musée André Malraux (MuMa) avec notamment la diffusion du court métrage « Libres » réalisé avec les élèves de 4ème du collège Montesquieu Sainte Marie.

L'occasion pour le maire de la ville Edouard Philippe de s'adresser aux collégiens en leur indiquant qu’il fallait regarder "cette histoire en face, ne pas se la cacher, savoir ce dont l’humanité a été capable, se souvenir que notre ville, Le Havre, a été un des grands ports négriers français avec 400 bateaux en un siècle et demi".





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE