Ivre au volant, il fauche quatre piétons sur le trottoir dont une femme enceinte et deux enfants


Jeudi 21 Août 2014 à 12:34 l Actualisé Jeudi 21 Août 2014 - 13:16



Un automobiliste en état d'ivresse est depuis mercredi soir en garde à vue dans les locaux du commissariat du Havre. Vers 19 h 40, il a fauché avec sa voiture et blessé plus ou moins grièvement quatre personnes qui se trouvaient sur le trottoir rue Labédoyère, au Havre.

Les victimes ont été prises en charge par les pompiers et transportées par ambulance au centre hospitalier Jacques-Monod, de Montivilliers (Photo d'illustration de sapeurs-pompiers en intervention sur un accident)
Les victimes ont été prises en charge par les pompiers et transportées par ambulance au centre hospitalier Jacques-Monod, de Montivilliers (Photo d'illustration de sapeurs-pompiers en intervention sur un accident)
Parmi les victimes, une femme de 36 ans enceinte de sept mois, son fils âgé de 3 ans, un homme de 30 ans et son fils de 2 ans. Tous ont été transportés à l'hôpital, mais leurs jours ne sont pas en danger, selon les services de police qui ont procédé aux constatations.

Enceinte de 7 mois

Selon les premières investigations, le conducteur, âgé de 41 ans et demeurant à Turretot, a perdu le contrôle de son véhicule. Ce dernier s'est alors déporté sur la gauche et a continué sa route à cheval sur le trottoir. Il a percuté violemment deux poteaux en fonte, avant de faucher le groupe de piétons.

A leur arrivée, les secours ont pris en charge la femme enceinte qui avait perdu connaissance. Elle a reçu les premiers soins d'urgence sur place avant d'être transportée à l'hôpital Jacques Monod de Montivilliers. Son pronostic vital n'est pas engagé. Sa fillette, âgée de 3 ans, se plaignait de douleurs à la tête. Un père de famille et son fils de 2 ans ont également été hospitalisés, le premier souffre d'une entorse à une jambe, le petit garçon d'une plaie à la tête.

Fortement alcoolisé

L'auteur de l'accident a été placé en garde à vue après avoir été soumis à un dépistage d'alcoolémie qui a révélé un taux de 2,14 gr par litre de sang. Il a d'ores et déjà fait l'objet d'une rétention administrative de son permis de conduire. Il appartiendra au procureur de la République, qui devrait demander son déférement au palais de justice, de décider du sort réservé au mis en cause.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com