Publicité.



Interpellation musclée sur les Hauts-de-Rouen : le policier sort son arme pour se protéger


Publié le Dimanche 16 Décembre 2012 à 10:00 l Actualisé le 01/01


Un policier de la brigade anti-criminalité (Bac) de Rouen a dû sortir son arme pour tenir à distance un groupe de jeune gens qui voulaient "libérer" leur copain interpellé sans permis de conduire au volant d'une Renault 19 sur les Hauts-de-Rouen (Seine-Maritime).




La R19 des fuyards s'est immobilisée rue Henri de Saint-Pierre après avoir crevé un pneu en heurtant un trottoir (capture d'écran Google Maps)

La scène se déroule vendredi 14 décembre en début de soirée. Un équipage de la Bac en patrouille dans le secteur des Sapins remarque une Renault-19 qui roule à tombeau ouvert, avec cinq occupants à bord. Compte tenu de la conduite dangereuse de l'automobiliste, le véhicule banalisé des policiers se lance  à la poursuite de la Renault 19, sirène hurlante et gyrophare allumé. Une course poursuite s'engage dans les rues du quartier. Abordant un virage, la voiture des fuyards crève un pneu en heurtant violemment un trottoir. Elle s'immobilise finalement rue Henri de Saint-Pierre.


Menaces et insultes
Les deux policiers de la Bac, habitués à ce genre d'exercice, se jettent alors sur le conducteur de la R19, et tentent de l'interpeller. Mais le jeune homme se débat et devient violent. Il est enfin neutralisé et menotté. Les quatre autres occupants, eux ont pris la fuite. Pas pour longtemps.
Voyant leur copain en difficulté, ils reviennent à l'assaut avec la ferme volonté de le libérer. A cet instant, l'un des fonctionnaires, blessé au genou lors de l'intervention, sort son pistolet automatique et le pointe en direction des assaillants. Un geste qui refroidit quelque peu les quatre jeunes gens qui profèrent menaces et insultes à distance. Ils finissent par s'en aller en s'engouffrant dans la Polo d'un copain venu les chercher.


Au volant sans permis
Mais pour les policiers il n'est pas question de les laisser filer. Dès que les renforts du Groupe de sécurité de proximité (GSP) et de la brigade anti-criminalité arrivent sur place, les recherches reprennent. La Polo est bientôt localisée dans le quartier des Sapins et deux de ses occupants, parmi les plus menaçants et agressifs, sont interpellés et ramenés à l'hôtel de police.
Les trois jeunes gens, dont deux frères, âgés de 17 à 18 ans, ont été placés en garde à vue. Selon une source policière, il s'agit d'individus très connus des services de police et de la justice malgré leur jeune âge pour de multiples faits de délinquance et de violences. L'enquête a permis d'établir que Mohamed conduisait sans permis la R19 qu'il avait empruntée à son père.





Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE