Publicité.



Quinze personnes ont trouvé la mort sur les routes de Seine-Maritime depuis le début de l'année. C'est trois de moins par rapport à la même période de l'année précédente. Pour Pierre-Henry Maccioni, l'objectif pour 2013 est de descendre en dessous des 60 tués.

Insécurité routière : le préfet promet d'être extrêmement ferme sur la répression


Publié le Mercredi 22 Mai 2013 à 22:44 l Actualisé le 24/05 - 11:07


C'est le comportement des conducteurs qui est en cause, affirme le préfet de Seine-Maritime (ici à droite lors d'un contrôle de vitesse à Rouen / photo Infonormandie.com)
C'est le comportement des conducteurs qui est en cause, affirme le préfet de Seine-Maritime (ici à droite lors d'un contrôle de vitesse à Rouen / photo Infonormandie.com)
A l'occasion de la signature du document général d'orientation (DGO) en matière de sécurité routière, le préfet de la Seine-Maritime a voulu lancer ce mercredi 22 mai un signal fort en direction des automobilistes. Dressant le bilan provisoire des quatre premiers mois de 2013, au cours desquels 15 personnes ont trouvé la mort dans des accidents, Pierre-Henry Maccioni s'est dit "très préoccupé" par ce phénomène d'insécurité routière.

"Notre département est partout au dessus des chiffres nationaux. Nous sommes dans le peloton de queue des régions", a insisté le représentant de l'Etat. Selon lui, "c'est le comportement des conducteurs qui est en cause". "Il faut être extrêmement ferme sur la répression. Notre objectif en 2013, a redit le préfet, est de descendre en dessous des 60 tués".

Trois morts en moins depuis le début de l'année

L'an dernier, 75 morts ont été enregistrés en Seine-Maritime. Trois causes principales ont été identifiées : la vitesse qui accroît la gravité des conséquences des accidents, l'alcool qui est en cause dans 30% des accidents mortels et la vulnérabilité des deux roues (30% de tués en Seine Maritime contre 25% au niveau national).

Le nombre des tués (15 au lieu de 18) mais aussi des blessés (308 contre 314) et plus généralement des accidents (253 contre 256) a très légèrement diminué ces quatre premiers mois, comparativement à la même période de 2012. "Des chiffres dont je ne me satisfais pas", a martelé Pierre-Henry-Maccioni.

"Un mort sur la route, c'est un mort de trop"

Parallèlement aux moyens répressifs qui sont déployés, le préfet entend développer des actions de prévention dans les prochaines semaines. Une journée moto est ainsi programmée par la gendarmerie à Mont-Saint-Aignan pour le 1er juin et une opération "cartons jaunes" avec l'inspection académique et le concours des polices nationale et municipales le 18 juin à Rouen, Darnétal et Caudebec-lès-Elbeuf.

Pour sa part, Didier Marie, président du conseil général, a rappelé que les 400 agents du Département en charge du réseau routier " sont principalement affectés à la sécurité". "Nous avons une approche tout pour la sécurité. Un mort sur la route, c'est un mort de trop", a-t-il déclaré.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE