Insécurité routière et week-end du 1er mai : déjà 32 tués en Haute-Normandie en quatre mois


Mercredi 30 Avril 2014 à 16:28 l Actualisé Mercredi 30 Avril 2014 - 19:52



Deux femmes ont trouvé la mort dimanche sur la RN13 près de Pacy-sur-Eure. L'assoupissement d'un des conducteurs serait la cause du drame (@infoNormandie)
Deux femmes ont trouvé la mort dimanche sur la RN13 près de Pacy-sur-Eure. L'assoupissement d'un des conducteurs serait la cause du drame (@infoNormandie)
A la veille des retours de vacances de printemps et du week-end prolongé du 1er mai, le préfet de la région Haute-Normandie et de Seine-Maritime, Pierre-Henri Maccioni, tire une nouvelle fois le signal d'alarme en rappelant aux automobilistes « l'extrême vigilance à observer sur les routes ».

Entre le 1er janvier et le 29 avril, 16 personnes ont été tuées sur les routes de Seine-Maritime (12 sur la même période en 2013 soit une augmentation de 33%) et autant dans le département de l'Eure après le face-à-face qui a fait deux morts dimanche dernier sur la RN13 près de Pacy-sur-Eure.

Tolérance zéro 

« Ces chiffres sont encore trop élevés et trop de familles sont endeuillées », analyse le préfet, en lançant cette mise en garde :«  Les services de police et de gendarmerie sont mobilisés, avec un mot d'ordre : une tolérance zéro pour les comportements irrespectueux, voire inconscients (dépassements dangereux, franchissements de lignes continues, excès de vitesse important, conduite sous l'empire d'un état alcoolique,..) ».

Pierre-Henri Maccioni rappelle qu'il est notamment interdit de conduire téléphone portable en main. Certains accidents mortels récents pourraient avoir été provoqués par l'utilisation du téléphone, qui déconcentre le conducteur, observe-t-il.
 
« Le strict respect du code de la route s’impose à tous les conducteurs qui doivent en toute circonstance avoir une vitesse adaptée et respecter les distances de sécurité ».

« Les conducteurs de deux roues motorisés, de plus en plus nombreux à vouloir utiliser leur véhicule avec l'arrivée des beaux jours, et les jeunes usagers, qui restent vulnérables sur la route et sur lesquels nous accentuons la prévention, doivent être particulièrement prudents ».

Le préfet en appelle à une « prise de conscience collective et la responsabilisation de chaque usager de la route doivent contribuer à la lutte contre l'insécurité routière. Il appartient aux automobilistes de rester vigilants et raisonnables  ».








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com