Les agresseurs dorment ce soir en prison.

Ils tendent un guet-apens à un marchand de bois près de Pacy-sur-Eure afin de le dépouiller


Vendredi 21 Juillet 2017 à 16:48

Deux jeunes gens, originaires des Yvelines, passeront leur première nuit en prison. Reconnus coupables d'avoir tendu un guet-apens et violemment agressé pour le dépouiller un marchand de bois, près de Pacy-sur-Eure, ils ont été condamnés aujourd'hui vendredi à des peines de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Evreux.

Illustration ©infonormandie
Illustration ©infonormandie
Les faits remontent au vendredi 14 juillet dernier. Aux alentours de 8h30, un marchand de bois de chauffage basé à Glisolles (Eure) se rend à Fains, près de Pacy-sur-Eure, après avoir été sollicité pour une livraison. Au lieu convenu pour le rendez-vous, il est accueilli par un individu qui lui demande de livrer le bois dans une allée herbeuse, entre des habitations.

Une fois la livraison effectuée, le supposé client invite le marchand de bois à le suivre au fond de l'allée. Soudainement, l'individu lui asperge le visage avec un gaz lacrymogène. Alors que la victime parvient à repousser son agresseur, un second individu surgit, lui portant plusieurs coups à l'aide d'un pied de biche.

Le marchand de bois parvient néanmoins à prendre la fuite avec sa camionnette garée à proximité, tandis que ses agresseurs partent à leur tour, à bord d'une voiture.


Ils projetaient de dépouiller leur victime

Les investigations réalisées par les enquêteurs de la brigade territoriale de Pacy-sur-Eure, appuyés par la brigade de recherche de Louviers aboutissent à l’identification rapide de deux suspects, résidant à Freneuse, près de Bonnières-sur-Seine dans les Yvelines. Il s’agit d’un homme âgé de 20 ans, inconnu de la justice, et d’un homme âgé de 27 ans, connus notamment pour des vols à main armée, des violences et outrages sur les forces de l’ordre.

Une opération judiciaire, réalisée avec le concours du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Louviers, du peloton de surveillance et de protection de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime), et de la compagnie de gendarmerie de Mantes-la-Jolie, permet d’interpeller les auteurs, mercredi 19 juillet. Tous les deux sont placés en garde à vue.  Au cours des auditions, le plus jeune des mis en cause finit par reconnaître sa participation aux faits, expliquant cette agression par l’intention de dérober de l’argent au livreur.

Prison ferme pour les deux

Après 48 heures de garde à vue, aujourd'hui vendredi 21 juillet, les deux hommes ont été présentés devant le parquet d’Evreux et jugés en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel d’Evreux. Celui âgé de 27 ans a été condamné à 3 ans de prison ferme dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve, tandis que l’homme âgé de 20 ans a été condamné à 18 mois de prison dont 8 mois de sursis avec mise à l’épreuve.

Ils ont fait l’objet d’un mandat de dépôt et ont été incarcérés à l'issue de l'audience.














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook