Publicité.



Ils siphonnaient les réservoirs des bennes à ordures : près de 20 000 litres de gasoil évaporés


Publié le Dimanche 14 Avril 2013 à 22:16 l Actualisé le 15/04 - 23:24


Deux équipes de voleurs de carburants ont été interpellées la semaine dernière dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime). En l'espace de cinq mois, ils ont siphonné près de 20 000 litres de gasoil dans les réservoirs des bennes à ordures de la Communauté de l'agglomération de Rouen-Elbeuf -Austreberthe (CREA), des véhicules de la blanchisserie du centre hospitalier de Rouen et des autocars de VTNI, filiale de Véolia.

Le montant du préjudice est estimé à plus de 33 000 euros.

1000 litres évaporés en une nuit

Les premiers faits remontent au 29 octobre 2012. Ce jour-là, les services de police enregistrent une plainte du responsable du dépôt de la CREA situé à Petit-Quevilly. Au matin, il a constaté que les bouchons de réservoirs de neuf bennes à ordures ont été fracturés dans la nuit. 1000 litres de gas-oil se sont évaporés, représentant un préjudice de 2080 euros.

Les vols ne vont pas s'arrêter-là. Ils vont continuer de plus belle jusqu'au jour où, en février dernier, les services de police mettent en place une surveillance technique et physique dans l'enceinte et à proximité du dépôt, surtout la nuit. Lorsque la Crea fait les comptes le 19 mars, elle comptabilise 124 réservoirs de camions vidés de leur carburant, soit 19 300 litres de gas-oil pour un préjudice de 30 500 euros.

La blanchisserie du CHU parmi les victimes

Les investigations policières finissent par porter leurs fruits. Une première équipe de quatre individus est ainsi interpellée. Elle est soupçonnée du vol de quelques centaines de litres de carburant. Aux policiers, les voleurs, dont un n'est pas inconnu de leurs services, tentent de justifier par le fait qu'ils rencontrent des difficultés financières.

Ils reconnaissent s'être servis dans les réservoirs des véhicules de la blanchisserie du CHU, durant plusieurs nuits entre le début janvier et le 28 mars. Ils pénétraient dans l'enceinte hospitalière en arrachant le grillage de la clôture. Les réservoirs d'une quinzaine de véhicules ont été vidés.

Des cuves et des bidons dans un garage

La deuxième équipe - qui travaillait "à l'échelon industriel", selon un enquêteur - a été démantelée la semaine dernière. Quatre hommes dont un père et son fils ont été placés en garde à vue pour de multiples vols à l'entrepôt de la Crea. L'enquête a permis d'établir qu'ils stockaient le carburant volé dans des cuves entreposées dans un garage à Saint-Etienne-du-Rouvray.

De fait, lors de la perquisition, les policiers ont découvert trois cuves de 1000 litres ainsi que 44 bidons de 20 litres dont certains étaient encore pleins, des pompes manuelles et électriques et de l'outillage dérobés sur des chantiers.

Le gasoil revendu 1€ le litre

Au cours de leur interrogatoire, les suspects âgés entre 20 et 45 ans, ont reconnu avoir siphonné les réservoirs de 124 bennes à ordures de la CREA mais également les réservoirs des autocars de la société VNTI. Un des individus suspecté originaire de Saint-Pierre-du-Vauvray, dans l'Eure, stockait une partie du carburant volé chez lui et servait de rabatteur : le gasoil était revendu 1 € le litre.

Tous les voleurs présumés ont été remis en liberté mais l'enquête continue afin d'identifier d'éventuels complices, parmi les receleurs. Les policiers du groupe d'appui judiciaire de Grand-Quevilly, qui a mené l'enquête de A à Z, cherchent aussi à savoir s'il existe d'autres lieux de stockage.









EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE