Fait très rare, un homme de 43 ans s'est présenté spontanément, en pleine nuit, au commissariat de police de Louviers/Val-de-Reuil pour s'accuser du viol de sa belle fille âgée de 14 ans. Présenté vendredi 27 septembre devant un magistrat du parquet d'Evreux, il a été mis en examen pour viol aggravé et placé sous mandat de dépôt dans la soirée.

Il s'accuse du viol de sa belle fille âgée de 14 ans


Vendredi 27 Septembre 2013 à 21:09 l Actualisé Lundi 30 Septembre 2013 - 19:19



Il s'accuse du viol de sa belle fille âgée de 14 ans
VAL-DE-REUIL (Eure). Les policiers n'en croyaient pas leurs oreilles quand, dans la nuit de jeudi à ce vendredi 27 septembre, vers 1 heure, un homme s'est présenté tout penaud affirmant avoir abusé sexuellement de la fillette de sa compagne, au cours du mois d'août dernier. Il a été immédiatement été placé en garde à vue.

La mère dormait à côté

Les faits se sont produits dans la demeure familiale à Val-de-Reuil, a-t-il expliqué. Sa concubine dormait dans sa chambre lorsqu'il a abusé, sur le canapé du salon, de l'adolescente. Selon lui, elle était consentente. Il a affirmé également n'avoir eu qu'une seule relation sexuelle avec elle.

La victime a été entendue ce vendredi matin par les enquêteurs du groupe des atteintes sexuelles de la BSU (Brigade de sûreté urbaine). Ses déclarations contredisent  formellement celles de son beau-père. La fillette a en effet contesté farouchement le fait qu'elle aurait été consentente. Selon elle, il s'agit d'une relation imposée qui s'est renouvelée plusieurs fois.

Tétanisée et terrorisée

L'adolescente a expliqué aux enquêteurs qu'elle était tétanisée à chaque fois que son beau-père abusait d'elle. Elle était aussi terrorisée à l'idée d'en parler à sa mère, c'est pourquoi elle ne lui a jamais rien dit.

L'homme a été déféré ce vendredi en début d'après-midi devant un magistrat du parquet d'Evreux en vue d'une mise en examen pour viol aggravé par personne ayant autorité sur une mineure de moins de quinze ans. Une information judiciaire de ce même chef devait être ouverte par le procureur de la République d'Evreux. Le quadragénaire a été mis en examen et placé en détention provisoire dans la soirée.

Que dit le code pénal ?
L'auteur d'un  viol aggravé encourt une peine de 20 ans de réclusion criminelle en cas de viol. La peine est de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende en cas d’agression sexuelle commise sur un mineur de 15 ans ou une personne vulnérable








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com