Huit cambrioleurs âgés de 9 à 16 ans interpellés dans une maison à Montivilliers


Mercredi 5 Août 2015 à 12:36 l Actualisé Jeudi 6 Août 2015 - 12:43



Illustration.
Illustration.
Grâce à la présence d'esprit d'un voisin vigilant, les cambrioleurs en herbe d'une maison d'habitation de Montivilliers, près du Havre, ont été interpellés en flagrant délit hier mardi en milieu d'après-midi.

Il est un peu moins de 15h30. Un habitant du chemin de Buglise remarque une bande de très jeunes gens qui pénétrent dans un pavillon voisin et dont les propriétaires sont absents. Suspectant un vol par effraction, il compose le 17 et raconte au policier du centre d'information et de commandement (CIC), ce qu'il vient de voir.

Deux équipages de la brigade anti-criminalité (BAC) rappliquent rapidement sur les lieux. Les policiers en civil mettent en place une surveillance discrète dans le jardin de la propriété. Ils entendant alors des bruits suspects et des voix qui confirment la présence d'individus à l'intérieur de la demeure.

Soudain, un jeune homme sort du pavillon : il est immédiatement appréhendé. Les policiers pénétrent dans l'habitation et constatent que six garçons et une fille sont en train d 'arracher les fils électriques, en vue de les revendre. Ils découvrent également, au rez-de-chaussée, de nombreux objets entassés, dont des couverts en argent, prêts à être emportés.

Tous sont interpellés. Le plus jeune est un enfant de 9 ans qui vit avec sa famille à Montivilliers. Deux autres sont âgés de 13 et 14 ans. Le premier habite Montivilliers, le second le Havre. Ils sont ramenés à l'hôtel de police pour être simplement auditionnés avant d'être remis à leurs parents. Les cinq autres, quatre garçons et une fille, âgés entre 15 et 16 ans, domiciliés au Havre, Montivilliers et Angerville-l'Orcher, sont quant à eux placés en garde à vue.

L'enquête a été confiée à la brigade anti-cambriolage du Havre.

Les mis en cause ont été remis en liberté mardi dans la soirée. Sept d'entre eux sont convoqués devant le délégué du procureur de la République et le huitième s'est vu notifier un rappel à la loi.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com