Hold-up à la bijouterie Lepage au Havre : le gang des braqueurs lyonnais interpellé après un accident


Mercredi 20 Février 2013 à 11:27 l Actualisé Vendredi 22 Février 2013 - 18:46



La bijouterie Lepage, avenue René Coty au Havre (Seine-Maritime) a été braquée mercredi 20 février vers 10 heures, par trois malfaiteurs. Un quatrième est parvenu à s'enfuir.

Les individus armés ont attendu, l'heure d''ouverture du magasin et l'arrivée de la gérante et des employées pour les contraindre à leur ouvrir rapidement la porte de la bijouterie. Tout est allé très vite. Les malfaiteurs se sont fait ouvrir le coffre fort et ont dérobé tout ce qui se trouvait à l'intérieur. Au passage ils ont fait main basse sur des bijoux de valeur.

Le gang a ensuite menotté et enfermé la responsable et les deux employées dans l'arrière boutique avant de prendre la fuite à bord d'une BMW stationnée à proximité et au volant duquel un complice les attendait.

Réfugiés chez les particuliers

Les trois malfaiteurs ne sont pas allés bien loin. Quelques minutes plus tard, dans leur fuite précipitée, ils ont provoqué un accident de la circulation alors qu'une patrouille de police se trouvait dans le secteur. Les occupants ont abandonné leur véhicule sur place et ont pris la fuite à pied. Deux d'entre eux sont parvenus à se réfugier dans un cabanon d'une propriété de la rue Salvador-Allende.

Les policiers lancés à leur recherche ont rapidement été informés de leur présence à cet endroit et les ont interpellés. Les malfaiteurs n'auraient opposé aucune résistance. Quant à leur complice, il a été arrêté alors qu'il s'était réfugié dans le jardin d'un particulier.

Un quatrième homme, qui a réussi à prendre la fuite, est impliqué dans ce braquage. Il est activement recherché.

Une kalachnikov dans le coffre

Les trois individus, âgés entre 19 et 25 ans et originaires de Lyon (Rhône) ont été placés en garde à la vue à l'hôtel de police, en attendant d'être auditionnés par les policiers de la sûreté urbaine du Havre, en charge des investigations.

Dans leur voiture, qui n'était pas signalée volée au moment des faits mais qui était munie de fausses plaques, une arme de guerre, une Kalachnikov, aurait été retrouvée selon une source proche de l'enquête, ainsi qu'un sac contenant des bijoux.

Cette bijouterie avait déjà été victime d'un braquage le 17 janvier dernier. Lire le détail ici de ce hold-up commis par deux individus à moto.










Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com