Publicité.



Haute-Normandie : Marc Labruyne élu président des commissaires aux comptes


Publié le Vendredi 3 Juillet 2015 à 15:56 l Actualisé le 16/07 - 21:40


Marc Labrunye est à la tête d'un cabinet qui comprend trois associés et 43 collaborateurs
Marc Labrunye est à la tête d'un cabinet qui comprend trois associés et 43 collaborateurs
La compagnie régionale des Commissaires aux comptes, qui rassemble 210 professionnels en Haute-Normandie, a élu Marc Labrunye comme président pour deux ans. Il succède au Havrais Jean-Paul Lauzet.
 
Marc Labrunye exerce depuis 1986 en qualité d’expert-comptable et commissaire aux comptes. Son cabinet Sarège Fideta, comptant 3 associés et 43 collaborateurs, est implanté à Rouen, Eu, Gournay-en-Bray et Arques-la-Bataille. Il a également occupé le poste de président de l’Ordre des Experts-Comptables de Normandie en 2002 et 2003.

Au delà des fonctions de la Compagnie liées à l’organisation et aux contrôles de la profession, Marc Labrunye souhaite orienter son mandat principalement vers deux axes essentiels :

• Sensibiliser et informer les chefs d’entreprise sur la procédure d’alerte que peut déclencher un commissaire aux comptes s’il constate des faits pouvant compromettre l’activité d’une entreprise. Parfois mal perçue par les dirigeants, il s’agit d’une démarche préventive facilitant la réorganisation d’une entreprise et assurant la poursuite de son activité.

• Déployer des actions de communication et d’information vers les banques sur les comptes annuels établi par le commissaire aux comptes. Ce rapport apporté par un regard extérieur et indépendant doit contribuer à entretenir la confiance et sécuriser la relation entre une banque et son client.

La profession en bref

En Haute-Normandie, 210 Commissaires aux comptes, inscrits à la Cour d’appel de Rouen, assurent 4 300 mandats auprès d’entreprises, d’associations et désormais de structures publiques.
La mission principale du Commissaire aux Comptes est de certifier la régularité des comptes, mais aussi d’apporter des éclairages aux dirigeants dans leur gestion. Il a l’obligation de signaler au Procureur de la République les faits délictueux constatés dans l’exercice de sa mission.
En Haute-Normandie, une vingtaine de faits sont ainsi signalés chaque année.





SEINE-MARITIME | POLITIQUE | ROUEN | LE HAVRE | EURE | NORMANDIE




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE