Publicité.



Harfleur : identifié 7 mois après un cambriolage. Les prouesses de la police scientifique


Publié le Mercredi 9 Mars 2016 à 18:09 l Actualisé le 10/03 - 11:02


Le travail de police technique et scientifique a été payant (illustration@DGPN)
Le travail de police technique et scientifique a été payant (illustration@DGPN)
Une fois encore c'est grâce au travail de la police technique et scientifique que l'auteur d'un home jacking et d'un vol par effraction a été identifié sept mois après les faits.

Le 1er août 2015, vers 4 heures du matin, un habitant de l'avenue du Président René Coty a Harfleur, près du Havre, constate, en se levant pour aller boire un verre d'eau, que son pavillon a été cambriolé dans la nuit. Plusieurs ordinateurs et téléphones portables ont disparu, ainsi que des chéquiers et cartes bancaires. Son véhicule, une Peugeot 307 cabriolet, n'est plus dans la cour.

Un indice déterminant

Une enquête est ouverte. Le service local de police technique (SLPT) du commissariat du Havre procède immédiatement à des relevés d'indices et de traces sur les lieux. Les éléments recueillis sont expédiés au laboratoire national de la police scientifique de Lille.

La découverte quatre jours du plus tard de la 307 cabriolet abandonnée dans une impasse non loin du cambriolage est également passé au peigne fin. A l'intérieur, les enquêteurs retrouvent un des ordinateurs et quelques CD volés dans le pavillon. Mais aussi un indice déterminant, selon une source proche de l'enquête.

Démasqué sept mois après les faits

Les investigations se poursuivent et le 26 février dernier, soit près de 7 mois après les faits, un suspect est identifié grâce à ses empreintes génétiques. Il s'agit d'un jeune homme de 18 ans (il était encore mineur au moment des faits) qui habite chez ses parents à Harfleur. Il est connu défavorablement de la police pour avoir été impliqué dans des vols.

Convoqué par les enquêteurs qui veulent l'auditionner il ne se présente pas au commissariat. A chaque fois que les policiers vont chez lui il est absent. Se sachant recherché, le jeune homme consent finalement à se présenter lundi dernier 7 mars. Il est placé en garde à vue.

Convoqué au tribunal le 15 avril

Lors de son audition, il reconnait l'intégralité des faits. Il explique que le matériel volé a été revendu sur la région rouennaise a des inconnus. Quant à la 307 cabriolet, ne sachant quoi en faire, il a décidé de l'abandonner quelques heures après le vol.

A l'issue de sa garde à vue, le mis en cause a été remis en liberté. Il est convoqué pour le 15 avril prochain devant le tribunal des enfants du Havre.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE