Publicité.



Grand-Quevilly : il perd sa plaque d'immatriculation sur les lieux de l'accident, l'adolescent roulait sans permis


Publié le Jeudi 9 Octobre 2014 à 11:14 l Actualisé le 09/10 - 13:03


Le jeune homme "s'amusait" au volant de la voiture à faire des tours de rond-point devant l'entrée du cinéma. Bilan : la Seat a embouti trois plots en bois et un bout de la petite haie que l'on voit à gauche sur cette photo d'illustration
Le jeune homme "s'amusait" au volant de la voiture à faire des tours de rond-point devant l'entrée du cinéma. Bilan : la Seat a embouti trois plots en bois et un bout de la petite haie que l'on voit à gauche sur cette photo d'illustration
Faute d'avoir pu aller au cinéma, l'auteur de dégradations a passé sa nuit de mercredi à ce jeudi, dans une geôle de l'hôtel de police de Rouen. Dans la soirée d'hier, vers 21h50, il a été interpellé pour avoir, avec sa voiture provoqué quelques dégâts au préjudice du complexe cinématographique Gaumont, à Grand-Quevilly (Seine-Maritime).

L'automobiliste s'amusait, en fait, à faire des tours du rond-point situé devant l'entrée du cinéma lorsqu'il a perdu le contrôle de sa Fiat Seat. Le véhicule a percuté le trottoir, embouti trois plots en bois et détruit trois mètres de haie, avant de prendre la fuite. 

Pot d'échappement qui traîne à terre et pneu crevé...

Alertés, les policiers viennent pour constater les dégâts. La chance leur sourit : il découvre sur place la plaque d'immatriculation avant du véhicule en cause, ce qui permet d'identifier quasi-immédiatement le propriétaire de la Seat et son lieu de domicile. Toutefois, sans attendre, le signalement de la voiture est diffusé par radio à toutes les patrouilles.

Il va produire rapidement son effet. Un équipage de police-secours qui se trouve avenue des Canadiens à Grand-Quevilly, croise sur sa route précisément une Seat bien mal en point : le pot d'échappement traîne par terre, le pare-choc avant est enfoncé et un pneu est crevé ! Les policiers font demi-tour et suivent à distance la voiture qui roule en direction de Petit-Couronne après avoir bifurqué sur l'avenue Aristide-Briand.

Il s'arrête, pour ne pas aggraver son cas

Le girophare et l'avertisseur deux tons du véhicule de police finissent par attirer l'attention de l'automobiliste qui décide, sans doute après mûre réflexion et au bout de plusieurs centaines de mètres, de s'arrêter. "Je me suis arrêté car je ne veux pas aggraver mon cas", aurait déclaré le fuyard.

Toujours est-il que le conducteur décline son identité, mais avoue immédiatement qu'il n'a ni le permis de conduire ni la carte grise de la Seat. Pour cause : il est âgé de 17 ans.

Son passager, lui, parviendra à fausser compagnie aux forces de l'ordre au moment du contrôle : il s'enfuira en courant après avoir donné sa carte d'identité à un policier. Il s'agirait d'un Rouennais de 19 ans. Il est recherché.

« Ce n'est pas moi, c'est l'autre qui conduisait »

Le mis en cause, qui demeure à Petit-Quevilly, a été placé en garde à vue pour, notamment, défaut de maîtrise, dégradations et défaut de permis... 

Une enquête a été ouverte afin de déterminer qui conduisait le véhicule au moment de l'accident. Lors de son interpellation, l'adolescent a affirmé que ce n'est pas lui qui était au volant à ce moment là. La confrontation avec le passager, dès qu'il sera arrêté, permettra peut-être de savoir.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE