Franqueville-Saint-Pierre. Deux cambrioleuses quittaient le pavillon à l'arrivée des gendarmes...


Jeudi 6 Novembre 2014 à 19:12 l Actualisé Jeudi 6 Novembre 2014 - 19:59



Le renforcement du dispositif anti-cambriolages a déjà permis d'obtenir des résultats (photo d'illustration)
Le renforcement du dispositif anti-cambriolages a déjà permis d'obtenir des résultats (photo d'illustration)
Deux très jeunes femmes qui sortent d'une propriété en enjambant le portail, voilà de quoi attirer l'oeil affûté d'un gendarme sensibilisé, qui plus est, au phénomène des cambriolages.

La scène se passe mercredi matin vers 11 heures, à Franqueville-Saint-Pierre, dans la banlieue de Rouen. Une voiture de la gendarmerie de Boos est en patrouille dans cette commune touchée elle aussi par une série de vols par effraction. Les militaires sont surpris de voir ces deux jeunes filles qui passent par dessus le portail plutôt que de l'ouvrir. C'est louche.

Sur elles, des bijoux volés dans la maison

Ils les contrôlent alors et se rendent rapidement compte qu'il s'agit de deux cambrioleuses. D'ailleurs, elles sont en possession de bjioux qui les trahissent : ils appartiennent aux propriétaires de la maison. 

Interpellées en flagrant délit, les deux adolescentes (elles déclarent être mineures), originaires d'un pays de l'ex-Yougoslavie, sont ramenées à la gendarmerie pour être auditionnées. Les gendarmes leur ont remis une convocation devant un juge des enfants du Tribunal de grande instance de Rouen et les ont remises en liberté. 

Depuis plusieurs mois, les gendarmes de la compagnie de Rouen sont mobilisés nuit et jour dans la lutte contre les vols par effraction. Le dispositif anti-cambriolages a été renforcé et a porté ses fruits dans le cas présent.

 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com