Franck Martin distingué par son amie et ministre pour son action dans la rénovation du Marité


Lundi 14 Septembre 2015 à 20:03 l Actualisé Mardi 15 Septembre 2015 - 13:00



Franck Martin et Annick Girardin, hier soir à la mairie de Louviers (Photo @DR)
Franck Martin et Annick Girardin, hier soir à la mairie de Louviers (Photo @DR)
Sa venue à Louviers n'était pas notée sur le programme officiel. Néanmoins elle était prévue de longue date. Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du Développement et de la Francophonie, ne pouvait pas venir ce lundi en Normandie pour visiter l'usine Nutriset, près de Rouen, sans passer faire un petit coucou à son ami de parti (Parti radical de gauche) Franck Martin, conseiller régional de Haute-Normandie et ex-maire de Louviers.

D'autant que l'occasion s'y prêtait bien puisqu'il s'agissait de remettre très officiellement à l'élu haut-normand l'insigne de chevalier de l'Ordre national du Mérite maritime, ce lundi soir dans les salons de l'hôtel de ville de Louviers.

Une distinction qui récompense l'ancien président du Groupe d'intérêt public (GIP), propriétaire du Marité, le dernier voilier terre-neuvas français construit en 1922 aux chantiers de Fécamp. L'engagement de Franck Martin dans le projet de rénovation du navire a souvent été salué.
"La rénovation du Marité a été une aventure professionnelle passionnante dont les retombées ont profité à l’économie locale", a souligné Franck Martin.
> Lire ici le discours de Franck Martin, lors de la réception d'hier soir

L'histoire en bref du Marité

"Le Marité fut un de ces navires qui traquaient la morue au prix de lourds sacrifices allant jusqu’aux pertes humaines.

Lancé à Fécamp en 1923, le trois-mâts goélette effectua cinq campagnes à Terre-Neuve entre 1924 et 1929, rapportant selon les années entre 100 et 160 tonnes de morues. Il fera trois escales à Saint Pierre et Miquelon : le 9 août 1924, les 8 et 28 juillet 1928.

Dès le début des travaux de restauration, les collectivités normandes propriétaires du navire ont caressé le doux rêve d’offrir au Marité une traversée transatlantique pour une tournée dans le golfe du Saint Laurent.

L’invitation de l’association Célébrations 2016 ! à participer en juin 2016 à ces commémorations du bicentenaire de la rétrocession à la France ne pouvait que trouver un écho favorable.

Le Marité profitera de sa présence dans le golfe du Saint Laurent pour faire escale à Saint Jean de Terre-Neuve, à Halifax (Nouvelle Ecosse) et aux îles de la Madeleine, jumelées depuis 20 ans avec la Manche.

Ce projet est le plus ambitieux depuis la restauration du Marité. La même passion anime ceux qui le porte."

Article extrait du site lemarite.com









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com