Excès de vitesse et infractions au code de la route : la police prête à passer l'éponge, si...


Jeudi 2 Octobre 2014 à 23:32

C'est un contrôle de vitesse un peu particulier qui a été organisé ce jeudi 2 octobre â l'initiative de la préfecture de Seine-Maritime et de la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP). En ce sens qu'il était destiné à faire prendre conscience aux usagers de la route, en particulier aux contrevenants, ce à quoi ils s'exposaient en ne respectant pas le code de la route.

Ainsi pendant deux heures, à partir de 14h30, une quinzaine de policiers du service d'ordre public et de circulation routière (formation motocycliste urbaine) a pris position sur le bord de la route entre les ronds-points des vaches et des colonnes, dans l'agglomération rouennaise.

27 infractions en deux heures

Équipés de jumelles laser, les fonctionnaires ont contrôlé tous les véhicules ( voitures, camions, deux roues...) qui dépassaient la vitesse de 110 km/h autorisée sur cette portion de voie rapide, entre la bretelle de sortie de l'A13 et Rouen, via Sotteville-les-Rouen et Oissel.

Bilan, 26 infractions à la vitesse ont été relevées : 15 pour des dépassements allant de 110 à 130 km/h, 11 pour des dépassements allant de 130 à 157 km/h. Un automobiliste a été verbalisé pour non respect des distances de sécurité.

Peine alternative

Pour les 15 contrevenants dont la vitesse retenue est inférieure à 130 km/h, les services de police ont proposé une peine alternative à des poursuites (amende et retrait d'un point), en les invitant à participer à une conférence-débat sur la sécurité routière et aux dangers de la route qui aura lieu le mercredi 8 octobre à la préfecture (de 9 h â 12h).

"Dans le cadre des rencontres de la sécurité, cette conférence-débat aura pour objet de rappeler aux contrevenants, les fondamentaux de la sécurité routière et les cheminements des procédures contraventionnelles", a indiqué Jean-Marc Magda, directeur de cabinet du préfet de la Seine-Maritime, qui s'était déplacé pour assister à cette opération.

Pas de cadeau pour les autres...

A l’issue de cette conférence, les usagers qui auront fait la démarche de venir verront leur contravention classée (il s'agit d'une amende forfaitaire de 45€ à payer dans les 3 jours).

Pour les autres, ceux dont la vitesse a été contrôlée à plus de 130 km/h, pas de cadeau : c'est une procédure classique qui sera engagée à leur encontre sans possibilité de bénéficier de peine alternative aux poursuites.

Une opération de même nature a été mise en place au pont Flaubert, à Rouen, mercredi 1er octobre. 40 infractions ont été constatées, dont 24 en rapport avec la vitesse et 16 pour non observation des règles du code de la route.














Publicité.







PUBLICITE














PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook
















cookieassistant.com