EURE.

Evreux : la police défonce la porte du voisin irascible, auteur d'un coup de couteau


infoNormandie / Mardi 28 Mars à 18:31

L'auteur du coup de couteau a été interpellé au saut du lit (Illustration)
L'auteur du coup de couteau a été interpellé au saut du lit (Illustration)
Réveil en sursaut ce mardi matin pour un habitant d'Evreux (Eure). A l'heure légale (6 heures), les forces de l'ordre ont défoncé la porte de cet homme de 35 ans, accusé d'avoir blessé la veille d'un coup de couteau un de ses voisins venu se plaindre du bruit.

Les faits se sont déroulés lundi peu après 22 heures, dans un immeuble de la route de Saint-André. Agacé par le bruit incessant, provenant d'un appartement, un habitant est allé demander à son voisin de faire moins de bruit. Le plaignant a été accueilli très froidement sur le pallier par le locataire qui est sorti avec un couteau à la main. Sans comprendre ce qui lui arrivait, le voisin a été frappé au visage avec la lame. Un couple d'autres voisins, témoin des faits, a voulu s'interposer et a essuyé des coups de pied du locataire irascible et de l'ami qui était chez lui. 

Interpellé au saut du lit ce matin à 6 heures

A son arrivée, la police a invité l'agresseur a sortir de son appartement pour s'expliquer. Mais l'homme a fait le "mort", refusant d'ouvrir sa porte. Qu'à cela ne tienne, les policiers sont revenus ce mardi matin à l'heure légale, 6 heures, et sont entrés en fracturant la porte. L'auteur du coup de couteau, surpris, a été interpellé au saut du lit. Il a confié aux forces de l'ordre qu'il n'avait rien entendu.

Placé en garde à vue au commissariat pour violences avec arme, il a été soumis à un dépistage d'alcoolémie qui s'est révélé positif : plus de 2 grammes dans le sang. Ce soir, l'homme était toujours en dégrisement et n'avait pu être auditionné. 

La victime s'est vue prescrire un jour d'incapacité temporaire de travail.










Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook