Publicité.



Eure : un père de famille se retranche chez lui armes à la main et menace de mettre le feu à sa maison


Publié le Dimanche 24 Février 2013 à 18:19 l Actualisé le 24/02 - 19:12


Longchamps, un village sans histoire du canton d'Etrépagny (Google Maps)
Longchamps, un village sans histoire du canton d'Etrépagny (Google Maps)
Un homme de 35 ans a donné des sueurs froides aux gendarmes samedi en tout début d'après-mdi, après leur avoir annoncé au téléphone qu'il était retranché chez lui avec des armes, 50 litres d'essence et, plus inquiétant, ses deux enfants.

Il était autour de 13 heures lorsque le standard du centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie (CORG) d'Evreux reçoit l'appel d'un homme manifestement déterminé. Il menace de mettre le feu à sa maison à Longchamps, un village de 600 habitants situé dans le canton d'Etrépagny. Il dit être en possession d'une carabine 22 long rifle et un pistolet automatique de 9 mm.

Les enfants n'étaient pas là

La compagnie de gendarmerie des Andelys déploie immédiatement un important dispositif autour du pavillon, situé dans une petite rue de la commune. Un périmètre de sécurité est mis en place et les habitants de deux maisons voisines sont invités à rester chez eux et à ne pas se mettre à leur fenêtre.

Comme toujours en pareille situation, les gendarmes procèdent à une rapide enquête de voisinage. Ils apprennent ainsi que les deux enfants du "forcené" sont actuellement en vacances chez leurs grands parents. Un élément qui les rassurent, d'autant que l'homme, dans un premier temps, refusait de discuter avec les gendarmes.

Des carabines non chargées

Finalement, le contact établi et à force de dialogue, le père de famille a consenti à descendre de l'étage de son pavillon où il s'était retranché, et à sortir les mains en l'air. Neutralisé par les gendarmes, il a été conduit à l'hôpital de Beauvais (Oise) par les sapeurs-pompiers.

La fouille de la maison a permis de retrouver deux carabines 22 LR, qui n'étaient pas chargées. Et il n'y avait pas de munitions.

Selon nos informations, l'homme aurait expliqué ne pas supporter le départ de son épouse il y a quelques mois et le fait qu'elle ait abandonné ses deux enfants.

L'enquête a été confiée à la communauté de brigades de Gisors.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE