Publicité.



Eure : un forcené armé jusqu'aux dents se retranche chez lui. Il est délogé par les gendarmes


Publié le Dimanche 5 Juin 2016 à 13:18 l Actualisé le 05/06 - 21:38


Une trentaine de gendarmes ont été mobilisés une partie de la nuit (Illustration)
Une trentaine de gendarmes ont été mobilisés une partie de la nuit (Illustration)
Une dizaine d'armes d'épaules (fusils et carabines), plusieurs armes de poing et plusieurs centaines de munitions ont été découvertes au domicile d'un habitant de Noyer-en-Ouche, dans l'Eure, qui s'était retranché chez lui, samedi soir.

Vers 19 heures, la gendarmerie est prévenue par une femme que son conjoint a exercé des menaces sur elle, ses enfants et un autre membre de la famille, dans le cadre d'une séparation conflictuelle. Elle précise avoir pu quitter le domicile.

Le quadragénaire, inconnu des services de police et de gendarmerie, est seul chez lui et aurait tiré un coup de feu à l'intérieur de son habitation, selon les renseignements recueillis par les gendarmes.

Plusieurs patrouilles de la compagnie de gendarmerie de Bernay sont immédiatement envoyées sur place. Au plus fort de l'intervention, une trentaine de militaires seront mobilisées. Alors qu'il tente de quitter son domicile, l'homme rebrousse chemin à la vue des gendarmes, et se retranche chez lui, seul.

Un dispositif de bouclage du secteur est alors mis en place. Deux négociateurs régionaux de la gendarmerie sont engagés, ainsi que le renfort du peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) d'Evreux, d'une équipe cynophile et des moyens de commandement.

" Plusieurs heures de négociation sont menées où le contact reste permanent mais où le forcené tire une quinzaine de cartouches de chasse vers l'extérieur de sa maison", détaille la gendarmerie.

Vers 4h30, le forcené approche au contact des forces de l'ordre et "suite à un geste menaçant", il est neutralisé avec l'utilisation du pistolet à impulsion électrique et interpellé.

Aucun blessé n'est à déplorer.

Le forcené a fait l'objet d'une hospitalisation d'office et a été conduit en établissement spécialisé (hôpital psychiatrique) ce dimanche en fin de nuit.




Mots-clés : Eure, gendarmes


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE