Publicité.



Eure : suspicion de tuberculose au centre de détention de Val-de-Reuil, selon le syndicat SPS


Publié le Jeudi 22 Octobre 2015 à 23:41 l Actualisé le 23/10 - 01:35


Un cas de suspicion de tuberculose aurait été détecté au centre de détention des Vignettes à Val-de-Reuil (Eure), selon le syndicat pénitentiaire des surveillants (SPS) non gradés.

Une réunion entre la direction de l’établissement et les organisations syndicales s'est tenue mercredi 21 octobre pour faire le point.

Le détenu, suspecté, a été transporté à l’hôpital lundi afin d’effectuer des tests complémentaires, à savoir un examen direct et rechercher la présence (ou non) de bacille de Koch.

"Si le détenu s’avère contagieux, un dépistage et une réunion d’information seront mis en œuvre pour les personnels". Indique Nicolas Bihan, délégué régional du SPS, dans un communiqué publié ce jeudi soir.

Selon lui, la directrice se veut rassurante en évoquant trois points :

- L’ensemble du personnel étant vacciné contre la tuberculose.

- Mode opératoire de la contagion lié à un rapprochement prolongé avec la personne atteinte.

- Le détenu serait porteur de la maladie depuis de nombreuses années (probabilité d’une tuberculose non contagieuse ou du moins non virulente).

Si la tuberculose dépistée est à risque de contagion, le médecin devra effectuer une déclaration obligatoire à l'Agence régionale de santé (ARS) qui transmettra alors au Centre de lutte anti-tuberculose (CLAT) lequel proposera alors un dépistage conformément au protocole signé en 2010, rappelle l'organisation syndicale

Cette affaire amène le syndicat SPS à s'interroger :

- Pourquoi l’administration n’a pas équipé les surveillants de masques de protection lors du transfert du détenu à l’hôpital, alors que les infirmières qui l’accueillaient en portaient ?

- Le protocole de transport sanitaire en cas de suspicion de tuberculose a-t-il été mis en place ? Avec notamment l’aération et la désinfection de la cellule du détenu ?

"Malgré la communication de la Direction, qui se veut « rassurante », des surveillants ont déjà été affectés par la tuberculose dans plusieurs établissements, avec notamment un cas récent à la Maison d’arrêt de Strasbourg".

"Le syndicat SPS suivra de très près ce dossier sensible et dénoncera la responsabilité de l’Administration en cas de contamination du personnel", prévient Nicolas Bihan.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE