Eure : plusieurs vols par effraction constatés dans le secteur de Gaillon


Vendredi 24 Avril 2015 à 20:55 l Actualisé Samedi 25 Avril 2015 - 14:56



Illustration
Illustration
Les gendarmes de la compagnie de Louviers (Eure) enquêtent sur plusieurs vols par effraction qui ont été commis ces derniers jours.

Le dernier en date remonte à ce vendredi 24 avril, entre 9h et 14h, à Champenard, dans le canton de Gaillon. Un ou des individus ont pénétré dans une propriété principale après avoir forcé la serrure du portillon et fracturé la baie vitrée de la véranda. Toutes les pièces de la maison ont été fouillées. Le préjudice est en cours d'évaluation par la victime qui a déposé plainte.

Toujours ce vendredi matin, un habitant de Venables a constaté à son réveil que sa Renault Clio stationnée dans la cour de sa propriété n'était plus là. Le cadenas du portail était fracturé. Le vol s'est déroulé dans la nuit entre 23h et 8h.

Hier, jeudi, à Gaillon, une résidence principale a également été visitée probablement dans l'après-midi en l'absence des occupants. Le ou les cambrioleurs de sont introduits dans la demeure après avoir brisé une fenêtre du rez de chaussée. Ils ont fouillé l'étage et fait main basse sur des bijoux.

Ce même jeudi, dans la soirée, un habitant de Saint-Aubin-sur-Gaillon, a signalé à la gendarmerie que son pavillon avait été cambriolé dans la journée en son absence. Il a constaté que la porte de son garage attenant à la maison avait été fracturée et que des documents d'identité et une tablette numérique avaient été volés.

Appel à la vigilance

L'occasion pour la gendarmerie de mettre une nouvelle fois en garde les habitants sur les précautions à prendre pour empêcher toute intrusion dans leur maison, pavillon ou appartement. Il convient tout d'abord de bien verrouiller portes et fenêtres, de fermer le cas échéant les volets et de ne pas oublier d'activer le signal d'alarme.

Les voisins peuvent avoir aussi un rôle très dissuasif, dans la journée notamment. Quoi qu'il en soit, il ne faut pas hésiter à signaler aux forces de l'ordre (gendarmerie ou police) toute présence d'inconnus ou de véhicules suspects en composant le 17.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com