Publicité.



Eure : le détenu en cavale repris par les gendarmes est condamné à 10 mois de prison ferme


Publié le Mercredi 23 Décembre 2015 à 19:45 l Actualisé le 25/12 - 17:47


Gun, le chien pisteur et de défense de la gendarmerie de Bernay, a permis de neutraliser le détenu en cavale qui prenait la fuite  (Illustration)
Gun, le chien pisteur et de défense de la gendarmerie de Bernay, a permis de neutraliser le détenu en cavale qui prenait la fuite (Illustration)
Il était en cavale depuis le 27 juillet dernier, après une permission de sortie accordée par l'administration pénitentiaire. Le détenu du centre de détention de Caen (Calvados) a non seulement été repris par Gun, le chien de défense des gendarmes de l'Eure, il a été condamné dans la foulée à dix mois de prison ferme pour évasion.

Depuis cinq mois, un prisonnier de 43 ans était dans la nature. Activement recherché bien sûr. Il avait profité d'une permission de sortie accordée le temps d'un week-end pour se faire la belle. Dès lors, un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre dès le lundi 27 juillet, date à laquelle il aurait dû réintégrer sa cellule au centre de détention de Caen.

Le détenu en cavale a mis du temps à se faire repérer dans la campagne normande, plus précisément euroise. Il a fallu qu'un renseignement anonyme (?) parvienne aux oreilles des gendarmes de la compagnie de Bernay, pour retrouver sa piste.

Le quadragénaire, sans point de chute connu, était susceptible d'être au "vert" chez un couple d'amis qui habite La Chapelle-Hareng, un village proche de Thiberville. Les gendarmes ont enquêté, mis en place un dispositif de surveillance et après avoir acquis la certitude que l'homme qu'ils recherchaient était bien là, ils lui ont tendu un piège. C'est de bonne guerre.

Ainsi, lundi 21 décembre, en milieu de matinée, la maison où est censé s'être réfugié le fugitif est encerclée par un impressionnant dispositf de gendarmerie. Militaires en arme, chien pisteur et de défense sont mobilisés, prêts à bondir. Les enquêteurs savent d'ores et déjà que l'individu est absent. Il est parti au volant d'un fourgon avant leur arrivée. Qu'à cela ne tienne.

Les forces de l'ordre attendent patiemment son retour sans se faire remarquer. Puis, à 22h25 précises, les phares d'un véhicule les mettent en alerte. Il s'agit bien du fameux fourgon. Ce dernier s'arrête devant la maison, le conducteur en descend et alors qu'il s'apprête à ouvrir le portail, une escouade de gendarmes lui tombent dessus.

L'individu a toutefois le temps de réagir et de prendre la fuite en courant. A cet instant, le maître-chien de la gendarmerie de Bernay se lance à sa poursuite et lâche son animal "Gun" qui le rattrape et l'accroche avec ses crocs à la cuisse droite. Le fugitif est rapidement neutralisé. Plaqué au sol, il est menotté sans opposer véritablement de résistance. 

Souffrant d'une "belle morsure" il est alors conduit sous bonne garde à l'hôpital de Bernay pour se faire soigner. Il est ensuite placé en garde à vue pour être auditionné. Les gendarmes en profite pour le soumettre à un dépistage d'alcoolémie qui s'est revelé positif : il avait 1,58 g d'alcool dans le sang.

Présenté ce mercredi matin à un magistrat du parquet d'Evreux, il s'est vu notifier une comparution immédiate pour évasion devant le tribunal correctionnel. Il a écopé d'une peine de dix mois d'emprisonnement ferme. Le condamné a été reconduit à la prison de Caen où il a retrouvé sa cellule ce soir.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE