Eure : le dernier des auteurs d'un vol à main armée à Saint-Julien-de-la-Liègue interpellé et écroué


Jeudi 26 Janvier 2017 à 16:49

Le dernier de la bande de malfaiteurs qui avait braqué en mai 2016 une jeune femme à son domicile à Saint-Julien-de-la-Liègre, dans l'Eure, a été arrêté par les gendarmes dimanche à Fontaine-Heudebourg. Présenté à un juge, il a été mis en examen et écroué.

Les faits. Le 31 mai 2016, un vol à main armée est commis par plusieurs individus lors d'une réception organisée à son domicile par une jeune femme à Saint-Julien-de-la-Liègue, dans l'Eure. 

Blessée avec un tesson de bouteille

Au cours de cette soirée, plusieurs individus encagoulés et gantés font irruption. La jeune femme est victime de coups de poing, menacée avec couteau, et blessée avec un tesson de bouteille, afin d’être contrainte de remettre des valeurs aux malfaiteurs. Ces derniers prennent la fuite après avoir dérobé un fusil de chasse, des bijoux, et une faible somme en numéraire.

L’enquête est confiée à la brigade de Gaillon, dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction du tribunal de grande instance d’Evreux. Le 20 septembre 2016, une opération judiciaire permet d'interpeller six suspects dans les secteurs résidentiels de Gaillon et Val d’Hazey dans la zone de sécurité prioritaire (ZSP).  Cinq d'entre eux sont placés en détention provisoire à l’issue de la garde à vue.

Un suspect capital recherché

Pour ce coup de filet, la compagnie de gendarmerie de Louviers a mobilisé l'ensemble de ses unités, ainsi que des unités d’intervention spécialisée de la gendarmerie de Seine Maritime et les pelotons de surveillance et d'intervenation (PSIG) d’Evreux et des Andelys.

Un individu paraissant avoir tenu un rôle éminent lors de l’agression est toutefois absent de son domicile et n’a pu être interpellé. Une question de temps. Activement recherché, ce jeune homme de 20 ans, a fini par être repéré sur la voie publique à Fontaine-Heudebourg dimanche dernier (22 janvier) alors qu’il se trouvait à bord d'un véhicule conduit par un homme défavorablement connu de la gendarmerie.

Il percute la voiture de gendarmerie

A la vue des gendarmes, les individus ont tenté de prendre la fuite, le conducteur n’hésitant pas à percuter délibérément la voiture de la gendarmerie qui tentait de les intercepter. Contraints de s’enfuir à pied, les fuyards ont tous été interpellés.

L’individu en fuite impliqué dans le vol à main armée du 31 mai 2016 a été mis en examen, et écroué. Les deux autres occupants du véhicule ont également été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte pour refus d’obtempérer et recel de malfaiteurs.   













Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook