Eure : il menace trois jeunes gens avec un fusil de chasse pour régler un différend au Neubourg


infoNormandie / Mercredi 10 Mai à 17:52

L'homme au fusil a été interpellé par les gendarmes, ainsi que sa compagne. Tous deux étaient fortement alcoolisés (Illustration)
L'homme au fusil a été interpellé par les gendarmes, ainsi que sa compagne. Tous deux étaient fortement alcoolisés (Illustration)
Un couple d'une quarantaine d'années a été placé en garde à vue pour menace avec arme. Jugé en comparution immédiate, le mari a été condamné à 12 mois de prison dont six mois ferme par le tribunal correctionnel d'Evreux (Eure). Il a été écroué à l'issue de l'audience à la maison d'arrêt d'Evreux. Son épouse a écopé quant à elle de 10 mois d'emprisonnement dont 6 mois ferme sans mandat de dépôt.

Depuis quelque temps, un différend opposait ce couple (surtout la femme) et trois jeunes gens, tous originaires du Tremblay-Omonville, près du Neubourg. Dimanche, 7 mai, les protagonistes s'étaient donné rendez-vous sur un parking du Neubourg histoire d'en découdre. Le couple de quadragénaires est arrivé fortement alcoolisé, l'homme armé d'un fusil de chasse de calibre 12 et de deux couteaux. Des coups ont rapidement été échangés et l'un des protagonistes, âgé d'une vingtaine d'années, a réussi à désarmer l'homme au fusil.

Le fusil de chasse était chargé

Rapidement sur les lieux de l'affrontement, les gendarmes de la communauté de brigades du Neubourg ont interpellé le couple qui a été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue pour menaces avec armes. Le fusil de chasse qui était approvisionné a été saisi, ainsi que les deux couteaux, pour les besoins de l'enquête.

Le couple a été déféré hier mardi 9 mai devant le procureur de la République d'Evreux, puis jugé dans l'après-midi en comparution immédiate. L'homme a été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, deux ans de mise à l'épreuve et interdiction de détenir une arme pendant 5 ans. Il a fait l'objet d'un mandat de dépôt. La femme a écopé de quatre mois de prison ferme sans mandat de dépôt, c'est-à-dire qu'elle a quitté librement le palais de justice.

Tous les deux devront en outre verser des dommages et intérêts aux trois jeunes gens. 










Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook