Eure : 16 nouvelles communes adhèrent à l'opération "participation citoyenne"


Samedi 13 Décembre 2014 à 20:14 l Actualisé Dimanche 14 Décembre 2014 - 15:56



La gendermerie attend beaucoup de la "Participation citoyenne" dans la lutte contre les vols par effraction, notamment en milieu rural (Photo @infoNormandie)
La gendermerie attend beaucoup de la "Participation citoyenne" dans la lutte contre les vols par effraction, notamment en milieu rural (Photo @infoNormandie)
Seize communes de l'Eure vont adhérer à l'opération "participation citoyenne". A cet effet, une convention entre chacune de ces communes (12 de la région des Andelys, 4 autour de Louviers) et la gendarmerie sera signée ce lundi 15 décembre à 15 heures, à la sous-préfecture des Andelys, sous la présidence de Alice Rozié, sous-préfète. 

L'opération "participation citoyenne" consiste à sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur environnement. 
"Ce dispositif, qui rassemble les citoyens désireux de créer un élan d'entraide, vise à rassurer la population, et à accroître, en lien étroit avec la gendarmerie, l'efficacité de la prévention de proximité", explique René Bidal, le préfet de l'Eure.

En filigrane, il s'agit surtout d"encourager chaque citoyen à devenir, à un moment ou à un autre, un informateur de la police ou de la gendarmerie, notamment dans le cadre de la lutte contre les cambriolages qui ne cessent d'augmenter en zone rurale. Il est clair qu'à chaque fois qu'un témoin a le réflexe d'appeler le 17, les forces de l'ordre mettent toutes les chances de leur côté d'interpeller, en flagrant délit, un cambrioleur ou un malfaiteur. 

"La lutte contre la délinquance, les incivilités et les cambriolages, c'est l'affaire de tous et de chaque citoyen", avait martelé Pascale Pin, alors directrice de cabinet du préfet de l'Eure lors de la mise en place de la "participation citoyenne" à Saint-Sébastien-de-Morsent, près d'Evreux, en mai 2013.

" Les communes qui souhaitent intégrer ce dispositif désignent des référents qui sont en relation directe avec la gendarmerie et relaient auprès de la population, l'information et la diffusion de conseils préventifs des cambriolages. Ces "citoyens vigilants" s'intéressent à la vie de leur quartier, se connaissent et sont attentifs les uns aux autres ", résume la préfecture de l'Eure.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com