Publicité.



Escroquerie : les faux e-mails d'EDF font des victimes en Seine-Maritime


Publié le Jeudi 31 Janvier 2013 à 14:46 l Actualisé le 03/02 - 22:24


Depuis le début janvier, EDF aurait été informé de 40 000 signalements de faux mails en France (photo Flickr)
Depuis le début janvier, EDF aurait été informé de 40 000 signalements de faux mails en France (photo Flickr)
Les escroqueries sur internet sont désormais un phénomène incontournable, malgré toutes les précautions qui sont prises. Quatre abonnés à EDF l’ont appris à leurs dépens, ces derniers jours en Seine-Maritime. Menacés d’une coupure d’électricité, ils ont répondu sans trop se méfier aux supposées injonctions du fournisseur d’énergie.

Menaces

Pas d’appels téléphoniques, pas de courrier mais un mail plus vrai que vrai, frappé du logo d’EDF. En clair, il disait : si vous ne nous transmettez pas vos données bancaires, nous serons conduits à suspendre la fourniture d’électricité et de gaz !

La première victime, une jeune femme de 27 ans demeurant à Rouen, est tombée « dans le panneau ». Ainsi le 14 janvier, elle reçoit ce fameux mail qui l’informe d’un trop perçu. Elle est priée de cliquer sur un lien qui la renvoie à un formulaire où il lui est demandé ses coordonnées bancaires pour un remboursement sur son compte.

Débitée frauduleusement de 400 euros

Une aubaine pour cette abonnée qui pense alors toucher un peu d’argent. Elle remplit donc le questionnaire sans se poser de questions. Mal lui en a pris car en réalité son compte a été ponctionné de plusieurs prélèvements pour un montant de 400 euros. Quand elle a appelé EDF pour avoir des explications, il était déjà trop tard.

Le même scénario s’est reproduit le 20 janvier. « Le prélèvement de votre facture n’a pu être effectué et vous devez nous communiquer vos données bancaires sous peine de pénalités », annonce froidement le mail à l’entête d’EGF que reçoit une jeune Elbeuvienne de 21 ans. Résultat : 100 euros indûment prélevé sur son compte. Par qui et pour payer quoi ?

La méfiance s’impose

Le 27 janvier, c’est une retraitée âgée de 63 ans, habitant l’agglomération d’Elbeuf, qui est sommée de régulariser sa facture sous risque de se voir suspendre le courant. Mais le mail reçu lui semble douteux. Elle appelle alors immédiatement EDF. Elle apprend ainsi qu’elle est sans doute victime d’une tentative d’escroquerie.

Le 28 janvier, un courriel similaire arrive dans la boite mail d’une femme de 32 ans à Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Le message se veut urgent. Mais il est clair :« Il est urgent de régulariser votre situation et de nous transmettre vos données bancaires, sous peine de…. ». La jeune femme ne comprend mais remplit quand même le formulaire en cliquant sur un lien. Elle prévient toutefois EDF et a finalement le temps de faire opposition à tout prélèvement anormal sur son compte bancaire.

Les recommandations d’EDF

L’enquête a été confiée à la brigade de traitement judiciaire du commissariat de police d’Elbeuf.

Sur son site, EDF met en garde ses abonnés qui pourraient recevoir ce type de faux mail. L’entreprise donne toutes les informations pour ne pas se faire piéger. cp[




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE