Publicité.



Enlevé, séquestré et torturé par un commando : expédition punitive sur fond de drogue au Havre


Publié le Mardi 8 Janvier 2013 à 17:59 l Actualisé le 01/01


L'affaire qui est jugée devant le tribunal correctionnel du Havre (lire ici les condamnations) n'avait pas été ébruitée. Sans doute pour les besoins de l'enquête. Une enquête qui s'est avérée compliquée et a nécessité de longues investigations de l'antenne havraise du Service régional de police judiciaire de Normandie.

Mais tous les acteurs présumés ont été aujourd'hui identifiés, interpellés, mis en examen et placés sous détention provisoire pour les uns, sous contrôle judiciaire pour les autres. Les faits qui leur sont reprochés sont graves : enlèvement, séquestration accompagnée d'actes de tortures et de barbarie, vols aggravés...

Une "dette" de 60 000 euros

Au départ, deux frères originaires du Havre qui accusent une de leur connaissance de les avoir estourbis d'une quantité non négligeable de stupéfiants. Le montant est estimé par eux à environ 60 000 euros. Les deux hommes sont bien décidés à récupérer cette marchandise ou du moins à en être dédommagés.

Dans leur tête, ils imaginent tout un scénario digne de la mafia. Les deux frères recrutent des "hommes de main" au Havre et définissent le rôle de chacun. Le commando ainsi constitué passe à l'action...

Un plan mûrement préparé

Le 5 décembre 2010, vers 6 h 30, de retour d'une soirée en boite de nuit, leur "cible", un jeune homme de 25 ans, tombe dans un guet-apens alors qu'il se fait raccompagner par un ami d'enfance jusqu'à chez lui rue Jules-Bourgogne, dans le quartier de Bléville, au Havre. A cet instant, un commando de cinq hommes encagoulés et armés entourent la Jaguar qui vient de s'arrêter. Les individus en extraient violemment les deux occupants qui sont plaqués au sol.

Le conducteur de la Jaguar, un chef d'entreprise de l'Eure, est dépouillé des clefs de sa voiture sous la menace d'un pistolet à impulsion électrique (Taser). Le passager, lui, est empoigné et jeté manu militari sur la banquette arrière d'une Clio rouge, tandis que l'un des agresseurs repart au volant de la Jaguar abandonnant sur place le chef d'entreprise.

Ses tortionnaires lui coupent le lobe de l'oreille

Avant de disparaître, le commando prend la précaution de mettre une cagoule sur la tête de leur "cible". La Clio roule ainsi pendant une vingtaine de minutes, avant de s'arrêter sur un terrain vague situé à Gainneville, à la sortie du Havre. Là, le jeune homme est séquestré dans une caravane. Il est ensuite contraint de se déshabiller. Il s'attend à passer un sale quart d'heure. De fait, deux de ses ravisseurs s'acharnent sur lui avec leur pistolet à impulsion électrique. Il reçoit des coups de couteau, des coups de bâtons et est menacé d'une arme de poing.

Ses tortionnaires vont jusqu'à lui découper une partie du lobe de l'oreille droite !

La scène de violences dure une partie de la matinée. Finalement, la victime est relâchée un peu plus tard à moitié inconsciente dans la Clio rouge qui est abandonnée à Saint-Laurent-de Brévedent. Sérieusement blessé et bien sonné, le jeune homme est hospitalisé à Montivilliers et se voit prescrire une interruption totale de travail de quinze jours.

Trahis par leur voix

Compte tenu de la gravité des faits, les investigations sont immédiatement confiées au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Normandie. Les premières auditions de la victime permettent aux enquêteurs d'établir le déroulement de cet enlèvement et des faits qui vont s'ensuivre.

Dans la Clio, les policiers découvrent une cartouche de 9 m/m et retrouvent le 7 décembre la Jaguar dans un quartier de Fontaine-la-Mallet. La victime confie avoir reconnu les voix de deux de ses agresseurs. Il s'agit selon lui de deux frères qu'il connaît bien. Lors de son interrogatoire, il explique aux hommes du commissaire Philippe Ménard, le patron du SRPJ, qu'il est en conflit avec ces individus pour n'avoir pas joué le jeu dans une histoire de drogue.

Premières interpellations en avril 2012

A partir de là, tout va très vite. Les enquêteurs apprennent, par recoupements, que le commando avait bien tout préparé. Le matin de l'enlèvement, deux complices qui se trouvaient dans la discothèque avaient donné le top départ de l'opération à la sortie du jeune homme et de son ami chef d'entreprise. Les policiers localisent ensuite le lieu où est stationnée la caravane. A l'intérieur, la police technique et scientifique retrouvent des traces de sang. Les analyses confirment que le sang est celui de la victime.

Un long travail d'enquête commence alors. Ecoutes téléphoniques, filatures, surveillances... tous les moyens habituels d'investigation sont utilisés, afin de confondre les membres du commando. Il faudra du temps, mais les enquêteurs finiront par mettre un nom sur chacun des protagonistes de cette expédition punitive.

C'est ainsi que le 18 et 19 avril 2012, une opération est lancée qui permet d'interpeller cinq suspects, dont trois frères. Ils sont placés en garde à vue. Tous nient en bloc être les auteurs de ces faits criminels, sauf un qui reconnaît avoir été recruté par les trois frères pour les aider à enlever le jeune homme.

Les complices "tombent" à leur tour

Mais les "éléments de preuve" sont suffisants pour les déférer devant un magistrat du parquet du Havre. Quatre d'entre eux sont mis en examen et écroués. Le cinquième est placé sous contrôle judiciaire.

L'enquête n'est pas terminée pour autant. Il manque encore des complices. Le 29 mai, nouvelle interpellation : il s'agit de l'homme qui a fourni la caravane. Il est placé sous contrôle judiciaire. Le 3 juillet, c'est le tour du voleur de la Jaguar d'être interpellé et placé en détention. Enfin, pour boucler la boucle, deux Havrais, dont le lien avec les trois frères est établi, sont arrêtés le 3 octobre dernier. L'un est placé sous contrôle judiciaire, l'autre remis en liberté.

Les huit agresseurs et complices, âgés entre 24 et 55 ans et tous originaires du Havre, encourent une forte peine de prison.

Rémy Lebel




Mots-clés :

EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE