Publicité.



"Le sang va encore couler" menace-t-il

Elbeuf : un homme converti à l'islam en garde à vue pour apologie d'acte terroriste


Publié le Mercredi 14 Janvier 2015 à 11:34 l Actualisé le 14/01 - 16:19


Un homme converti à la religion musulmane a été placé en garde à vue hier matin à l'hôtel de police de Rouen après avoir proféré des menaces de nature terroriste à l'encontre de policiers, à Elbeuf (Seine-Maritime). Il devrait être jugé, s'il ne s'y oppose pas, en comparution immédiate, cet après-midi, devant le tribunal correctionnel de Rouen. 

L'homme placé en garde à vue hier matin a Elbeuf avait déjà été interpellé en novembre dernier par les policiers de la DCRI et du Raid pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" (Photo d'illustration @DR)
L'homme placé en garde à vue hier matin a Elbeuf avait déjà été interpellé en novembre dernier par les policiers de la DCRI et du Raid pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" (Photo d'illustration @DR)
Déjà connu des services de police - il est actuellement mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste - l'homme qui s'en est pris aux policiers hier matin, risque cette fois d'être poursuivi par la justice pour "apologie d'acte terroriste". Il encourt jusqu'à cinq ans de prison.

"Le sang va encore couler"

Il est 10h30 environ. Un automobiliste stationne sa voiture à proximité de  l'entrée du commissariat de police, rue de la Prairie à Elbeuf. Un policier en faction dans le cadre du plan Vigipirate, lui demande alors de ne pas se garer à cet endroit et l'invite à déplacer son véhicule. "Je ne bougerai pas, connard", répond le conducteur.

Le policier outragé garde son sang froid. Il invite l'automobiliste à couper le moteur et à descendre de son véhicule pour un contrôle d'identité. A cet instant, le ton monte. L'individu s'énerve et indique qu'il n'a pas ses papiers sur lui. Puis il s'emporte, menace et tient des propos ahurissants : "Nous sommes nombreux, le sang va encore couler. Nous aussi, nous avons des kalachnikovs​.  Cela ne vous a pas suffi de vous faire tuer", menaçe-t-il devant les policiers ébahis. L'homme est finalement interpellé et placé en garde à vue.

Les policiers ont immédiatement rassuré l'enfant de deux ans qui se trouvait dans la voiture du mis en cause. Il a été remis à sa mère qui était partie à Caisse d'allocations familiales dont les locaux sont tout proches du commissariat.

Placé sous contrôle judiciaire

Transféré à l'hôtel de police à Rouen, l'homme, un français de 24 ans converti à l'islam radical, a été longuement entendu par les enquêteurs de la sûreté départementale. Il avait été interpellé en novembre dernier  par les policiers de la DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) et les hommes du Raid, l'unité d'élite de la police, à son domicile de Saint-Pierre-lès-Elbeuf.

Déféré au parquet antiterroriste de Paris, il avait alors été mis en examen à l'issue de sa garde à vue. Remis en liberté, il est actuellement placé sous contrôle judiciaire. 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE