Publicité.



Elbeuf : son "mauvais regard" ne lui avait pas plu, alors il le frappe avec un marteau


Publié le Lundi 13 Octobre 2014 à 16:40 l Actualisé le 13/10 - 23:22


L'auteur des violences a finalement reconnu les faits en garde à vue. Il a été remis en liberté et sera jugé le 20 janvier prochain (Photo d'illustration DGPN)
L'auteur des violences a finalement reconnu les faits en garde à vue. Il a été remis en liberté et sera jugé le 20 janvier prochain (Photo d'illustration DGPN)
Un différend dont l'origine serait un "mauvais regard" a éclaté dimanche en début d'après-midi entre deux hommes qui se trouvaient sur la voie publique rue des Martyrs à Elbeuf (Seine-Maritime). La dispute a rapidement dégénéré et l'un des protagonistes a été blessé de plusieurs coups de marteau au niveau du crâne, du bras gauche et dans le dos. 

Un témoin a assisté à la scène et a prévenu les secours. La victime, âgée de 26 ans qui demeure dans l'agglomération elbeuvienne, a confirmé avoir été frappée avec un marteau par un individu qu'il ne connaît pas.

Il reconnaît la bagarre, pas les coups de marteau

L'auteur des violences désigné par le témoin a été interpellé sur le champ par les policiers. Il a reconnu s'être bagarré mais ne pas être l'auteur des blessures dont souffre le jeune homme. Selon lui, ce dernier s'est blessé en tombant au sol.

Il a de même réfuté être possession d'un marteau, ce qui contredit la version du témoin et de la victime qui ont indiqué que l'agresseur était allé chercher l'outil dans sa voiture avant d'en faire usage. Le marteau n'a pas été retrouvé.

Les auditions sur place ont permis d'établir que l'agresseur s'est absenté quelques instants avant l'arrivée de la police. S'est-il débarrassé du marteau à ce moment là ?

Jugé le 20 janvier prochain

Le blessé a été transporté à l'hôpital des Feugrais, à Elbeuf. Il souffre d'une plaie à l'arrière de la tête, d'une fracture du coude (l'os était apparent) et de nombreuses abrasions dans le dos. L'agresseur, un Elbeuvien de 27 ans, a été ramené quant à lui à l'hôtel de police de Rouen pour être placés en garde à vue pour violences volontaires.

Il a été remis en liberté ce lundi soir après s'être vu notifier une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), le 20 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen. 






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE