Publicité.



Écologique et plus économique : un chantier pas comme les autres à Thiberville, dans l'Eure


Publié le Mardi 12 Avril 2016 à 17:17 l Actualisé le 12/04 - 17:24


Le Département de l'Eure expérimente, sur un chantier de rénovation de chaussée à Thiberville, un nouveau procédé proposé par un acteur majeur des travaux publics. Cette technique permet de recycler sur place, dans des conditions optimales, ce qui était jusqu’à présent considéré comme un déchet avec à la clé des économies conséquentes et un moindre impact sur l’environnement.

Pas évident pour des yeux non exercés de faire la différence ce mardi sur la route départementale 22 à Thiberville. Des hommes et des machines imposantes comme souvent sur les opérations routières. Mais pourtant, sur ce chantier de réfection de la chaussée d’environ 200 mètres linéaires, en pleine ville et entre deux établissements scolaires, se mène une opération expérimentale, à la fois plus économique pour les finances du Département et plus écologique pour l’environnement.

Sur ce chantier nécessaire et programmé par l’agence routière de Brionne, le Département a décidé d’innover en coopération avec l’entreprise de travaux publics Eiffage. Cette dernière a été primée en octobre dernier pour un procédé nouveau permettant de recycler, sur place, des chaussées contenant des hydrocarbures aromatiques polycycliques, qui entrent dans la composition des revêtements routiers assez anciens et qui sont aujourd’hui considérés comme potentiellement toxiques.

Sous atmosphère humide
pour éviter les poussières


Grâce à des machines spécifiquement conçues, l’ancienne chaussée est rabotée sur environ 35 cm de profondeur. Sous une atmosphère humide, destinée à éviter les poussières aussi bien pour les personnels de l’entreprise de TP que pour les riverains, l’ancienne chaussée est transformée en sous couche encapsulée inerte avant le coulage d’une nouvelle couche de roulement.

Cette opération permet le réemploi des matériaux de l’ancienne chaussée qui auraient dû, dans le cas contraire, être transportés et mis en décharge, induisant évidemment un coût non négligeable pour la collectivité. Il aurait fallu également, avant d’appliquer la couche de roulement remettre, sur la portion de route concernée, des granulats neufs, issus des carrières avec là encore une incidence financière significative et un impact environnemental.

Cette première expérimentation porte sur 195 ml et une surface d’environ 2140 m2. L’enveloppe financière est de 138 133 € hors taxes. Cette portion de route fera l’objet dans les semaines et les mois à venir d’une attention particulière pour juger de l’opportunité ou non de reprendre ce procédé pour d’autres chantiers dans le département.

Source : Département de l'Eure






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE