SEINE-MARITIME.

Eboulement de falaise à Villequier : quatre maisons évacuées, les habitants relogés


Jeudi 26 Janvier 2017 à 18:13

Des morceaux de falaise se sont effondrés aujourd'hui jeudi en début d'après-midi, à Rives-en-Seine, plus précisément sur l'ancienne commune de Villequier (Seine-Maritime). Quatre maisons situées en contrebas ont été évacuées. Il n'y a pas de blessé.

500 m3 de roches s'est effondré à proximité des maisons en contrebas de la falaise. Aucune n'a été endommagée par chance (Illustration©Google Maps)
500 m3 de roches s'est effondré à proximité des maisons en contrebas de la falaise. Aucune n'a été endommagée par chance (Illustration©Google Maps)
Les sapeurs-pompiers ont été prévenus à 14h05. Un éboulement venait de se produire au lieudit la Croix-Dussault, en bordure de la route départementale 81 à Villequier.  A leur arrivée, les secours constatent en effet plusieurs gros morceaux de roches qui se sont détachées de la falaise. Par chance, aucune des quatre habitations situées en contrebas n'a été touchée. 

Dans un premier temps, les pompiers et l'équipe de sauveteurs-déblayeurs procèdent à une reconnaissance afin de s'assurer qu'il n'y a pas de victime. Les quatre maisons sont évacuées et ses six occupants (4 adultes et deux enfants), dont une femme alitée, sont pris en charge et évacués. Ils sont alors regroupés dans la salle des fêtes.

Selon les estimations, c'est un volume d'environ 500 mètres cubes de roches qui s'est effondré.

Les habitants évacués relogés par la mairie 

Cet après-midi, un expert du BRGM (bureau de recherches géologiques et minières) est venu sur place. Avec les pompiers, il a pu évaluer l'ampleur de l'événement, indique le Centre opérationnel d'incendie et de secours (Codis76) qui a mobilisé sur les lieux vingt-sept sapeurs-pompiers. 

La zone a été bouclée par sécurité et les habitants évacués doivent être relogés provisoirement par la mairie. Pas question en effet pour eux de réintégrer leurs maisons tant que les experts n'auront pas écarter tout risque d'un nouvel éboulement. Un nouveau point doit être fait dès demain vendredi par la mairie et le BRGM.














Publicité.














PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook