Publicité.



Du Havre à Deauville : l'incroyable périple d'un cambrioleur qui faisait feu de tout bois !


Publié le Vendredi 18 Septembre 2015 à 20:25 l Actualisé le 20/09 - 22:36


Il affirme être de nationalité Turque et être né en 1971. En vérité, qu'importe son identité, vraie ou fausse, dans l'immédiat...

L'homme que les services de police ont arrêté mercredi soir devant l'hôtel où il logeait à Deauville, était activement recherché pour une série impressionnante de méfaits commis entre Le Havre et Deauville, en passant par ...l'hôpital de Lillebonne. Le montant total du préjudice qui lui est imputé, en seulement 48 heures, est estimé au bas mot à 100.000€ !
Au Havre, il dérobe 5 000€ de produits cosmétiques dans l'hôtel du casino
Tout commence au Havre le 15 septembre. Quand le directeur du Casino vient signaler aux policiers qu'un de ses clients a quitté précipitamment l'hôtel sans régler la note et après avoir dérobé pour quelque 5000€ de produits cosmétiques dans le SPA de l'établissement.

A cet instant, les enquêteurs ne savent pas grand chose. Mais l'arrestation de cet inconnu à Deauville, deux jours plus tard. va leur permettre de refaire a l'envers le périple de ce monte-en-l'air qui faisait l'objet d'une fiche de recherches pour une série de méfaits, dont des vols par effraction, dans le Pays de Caux.

Un périple qui le conduira même jusqu'à l'hôpital de Lillebonne. Explication : lors d'un cambriolage à Saint-Wandrille-Rançon, à l'est de Caudebec-en-Caux, il se blesse maladroitement à un bras. La plaie est profonde et saigne abondamment.
A Lillebonne, ils dévalisent les infirmières de l'hôpital
L'homme va alors frapper à la porte d'une habitante de Betteville pour obtenir de l'aide. Il est alors pris en charge par les pompiers. Il n'expliquera pas bien sûr dans quelles conditions il s'est blessé.

Alertés, les gendarmes de la brigade de Pavilly, se présentent alors chez la femme qui l'a recueilli mais le blessé a déjà été transporté par les pompiers à l'hôpital de Lillebonne. Apprenant qu'il doit sortir le lendemain à 17h30, après avoir été opéré, les enquêteurs reviennent pour le placer en garde à vue. Surprise : il s'avère que l'individu a quitté l'établissement depuis plusieurs heures.

Le suspect a d'ailleurs profité de ce séjour à l'hôpital pour aller "visiter" les casiers réservés aux infirmières et faire main basse sur tout ce qui a de l'intérêt pour lui : cartes bleues, cartes de crédit, téléphones portables... Il s'empare également des clés d'une 207 Peugeot, au volant de laquelle il quitte immédiatement l'hôpital.
Dans un même temps, les gendarmes enquêtent sur le cambriolage de Saint-Wandrille-Rançon. Ils retrouvent à proximité un Tiguan Volkswagen signalé volé en Allemagne le 9 septembre. A l'intérieur du véhicule, ils relèvent des traces de sang. Mais aussi, et surtout, des marchandises de provenance tout aussi douteuse (un VTT, des écrans d'ordinateurs...)
La Peugeot 207 volée à une infirmière repérée a Deauville
Après vérifications, il s'avère qu'il s'agit des produits cosmétiques dérobés à l'hôtel du casino du Havre. Les autres objets retrouvés proviennent de plusieurs cambriolages commis au cours des dernières heures dans des communes autour d'Yvetot, à Saint Wandrille Rançon et Notre dame de Bliquetuit.

Dès lors, le lien est établi entre tous ces fric-frac. Tout va alors très vite. La Peugeot 207 volée à une infirmière de Lillebonne est repérée a Deauville, près d'un hôtel Ibis. Elle contient également des objets suspects. Les policiers de Deauville montent une planque autour du véhicule, dans la soirée du 16 septembre. Elle s'avère payante puisqu'elle permet, à 23h30, d'interpeller enfin l'homme tant recherché.
Il donne une fausse identité lors de son interpellation
Une perquisition est effectuée dans la chambre qu'il occupe. Les enquêteurs découvrent, outre des cartes bleues et des téléphones portables dérobées aux infirmières, des papiers d'identité au nom d'un ressortissant Allemand d'origine Turque. Le mis en cause tente alors de faire croire que ces papiers d'identité sont les siens. Mais il est rapidement confondu par la photo qui ne correspond pas du tout à son physique.

La découverte enfin, dans la chambre, d'un jeu de clés correspondant au Tiguan retrouvé sur les lieux du cambriolage à Betteville, finissent par confondre définitivement le malfaiteur. La boucle est ainsi bouclée.
Déféré ce vendredi soir au palais de justice du Havre
Placé en garde à vue au commissariat du Havre, l'individu a été déféré ce vendredi après-midi au palais de justice. Le magistrat du parquet devait décider d'une ouverture d'information judiciaire et demander le placement en détention provisoire du mis en cause.

Dans la soirée, le juge des libertés et de la détention (JLD) ne s'était pas encore prononcé




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE