EURE.

Drogue et argent saisis au domicile des trafiquants présumés, à Pacy-sur-Eure, Gadencourt et Bueil


Mardi 17 Janvier 2017 à 12:14

Lors des perquisitions, les gendarmes ont découvert un peu de résine de cannabis et de l'argent (Illustration)
Lors des perquisitions, les gendarmes ont découvert un peu de résine de cannabis et de l'argent (Illustration)
Quatre individus soupçonnés de se livrer à un trafic de stupéfiants dans la région de Pacy-sur-Eure ont été arrêtés par la gendarmerie. Ils seront jugés dans quelques semaines devant le tribunal correctionnel d'Evreux.

Les faits. Le 5 août dernier, les gendarmes de Pacy-sur-Eure ont procédé à l’interpellation d’un individu, à son domicile de Gadencourt, alors qu’il venait de prendre la fuite après avoir provoqué un accident de la circulation à Pacy-sur-Eure. Lors de cette opération, 156g de résine de cannabis et 3 grammes d'herbe de cannabis ont été découverts, de façon incidente, au domicile du mis en cause.

Sur instruction du parquet d’Evreux, une enquête judiciaire a été ouverte par la brigade territoriale autonome de Pacy-sur-Eure pour trafic de stupéfiants. Les investigations réalisées par l’unité ont abouti à mettre en cause quatre individus soupçonnés de trafic de stupéfiants, résidant à Bueil, Pacy-sur-Eure et Gadencourt. Ces investigations ont également permis d’identifier cinq consommateurs résidant également dans la région de Pacy-sur-Eure.

Un peu de drogue et beaucoup d'argent

Une opération judiciaire réalisée le mercredi 11 janvier dernier avec le concours des pelotons de surveillance et d'intervantion (PSIG) de la compagnie de Louviers et de celle des Andelys ainsi que des équipes cynophiles des gendarmeries de Louviers et d’Evreux, a permis d’interpeller l’ensemble des suspects et de saisir 118 grammes de résine de cannabis supplémentaires, 20 380€ en numéraire, et 11 997€ sur un compte bancaire.

Les quatre mis en cause dans ce trafic de stupéfiants ont été remis en liberté à l'issue de la garde à vue et sont convoqués pour le 19 mai prochain devant le tribunal correctionnel d’Evreux. Les consommateurs de stupéfiants ont quant à eux fait l’objet d’ordonnances pénales.
 














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook