Publicité.



Drogue, alcool au volant et défaut de permis : une nuit ordinaire à Rouen


Publié le Vendredi 6 Février 2015 à 10:51 l Actualisé le 08/02 - 11:45


"Boire ou conduire, il faut choisir...", le célèbre slogan de la sécurité routière est toujours d'actualité !
"Boire ou conduire, il faut choisir...", le célèbre slogan de la sécurité routière est toujours d'actualité !
Chaque nuit, les policiers rouennais récupèrent dans leurs filets toutes sortes de "délinquants" de la route. De celui (ou celle) qui roule sans permis à celui qui conduit sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants. Résumé d'une nuit ordinaire à Rouen.

A l'image de ce sottevillais de 23 ans qui est contrôlé positif au cannabis, hier soir (jeudi) un peu avant 20h30, rue Méridienne, à Rouen. L'automobiliste est arrêté par un équipage de police-secours après avoir franchi un stop sans s'arrêter. Et lorsqu'il ouvre la portière de sa 307, les gardiens de la paix hument une forte odeur caractéristique à celle du cannabis. Il explique avoir fumé un joint avant de partir de chez lui, sauf que dans sa voiture il est retrouvé un sachet d'un gramme d'herbe de cannabis.

Il refuse la prise de sang

Le test salivaire se révèle positif. Le conducteur est conduit à l'hôpital Saint-Julien pour une prise de sang qu'il refuse. Ramené à l'hôtel de police, il a fait l'objet d'une procédure pour conduite sous l'emprise de stupéfiants, détention de stupéfiants et refus de se soumettre à un prélèvement sanguin. Il sera convoqué ultérieurement au tribunal.

Un peu plus tard dans la nuit (0h20) un conducteur qui a traîné avec sa Twingo des barrières de sécurité métalliques de la ville de Rouen sur plusieurs mètres est interpellé rue de la République.  L'automobiliste, un Rouennais de 43 ans, était arrêté sur la voie des bus et lorsqu'il est descendu de sa voiture les policiers ont remarqué qu'il titubait. Le dépistage d'acoolémie révèle un taux de 1,58 gramme par litre de sang.. 

La ligne blanche de trop...

Vers 3h20, rue Lecanuet, dans le centre-ville, une Peugeot 207 franchit une ligne blanche au vu et au su d'une patrouille de police-secours. La voiture est rattrapés et interceptée boulevard de l'Yser.  Le conducteur, un rouennais âgé de 19 ans, ne semble pas dans son état normal. Il souffle dans l'hétilotest qui affiche un taux de 1,24 gramme d'alcool par litre de sang. Le jeune homme indique aux policiers qu'il n'a pas de persmis de conduire. Il a été placé en garde à vue.

Elle fournit une fausse identité

Dans la soirée de ce même jeudi, une jeune Elbeuvienne (20 ans) est interpellée, elle, alors qu'elle conduit sans jamais avoir passé son permis. Elle vient de garer sa Ford Ka, place Voltaire à Sotteville-lès-Rouen, après une série d'embardées, quand une patrouille du groupe de sécurité de proximité (GSP) décide de la contrôler. La jeune femme, dépourvue de tout papier d'identité, fournit une fausse identité et une fausse date de naissance affirmant être née en 1993. La carte grise du véhicule est barrée depuis le 4 décembre 2014, date de la vente.

Ramenée à l'hôtel de police pour vérifications, il est établi la véritable identité de l'elbeuvienne qui est née en 1994. En passant son nom au fichier des permis de conduire, les policiers retrouvent sa trace. La jeune femme finit par reconnaître qu'elle n'a pas de permis.

Elle a été invitée à revenir ce vendredi à l'hôtel de police pour être auditionnée par la brigade des accidents et délits routiers (BADR).





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE